Landes : Un deuxième élevage de canards contaminé par la grippe aviaire

SANTE Lundi, la préfecture avait ordonné l’euthanasie de l’ensemble des canards d’un élevage des Landes, situé à Benesse-Maremne

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration d'une ferme d'élevage et engraissement traditionnel des oies et canards.
Illustration d'une ferme d'élevage et engraissement traditionnel des oies et canards. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

La grippe aviaire continue de faire des dégâts dans le Sud-Ouest. Un deuxième élevage de canards a été contaminé par une « influenza aviaire hautement pathogène H5N8 » dans le département des Landes où « la maladie progresse », a annoncé ce jeudi la préfecture.

Ce nouveau foyer, identifié dans la commune de Saint-Geours de Maremne, a été confirmé par le laboratoire national de référence de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire), a précisé la préfecture dans un communiqué.

Un premier élevage touché par la grippe aviaire

Cette commune se trouve dans le sud du département, non loin de Bénesse-Maremne, où un premier cas avait été confirmé en début de semaine dans un autre élevage dont les 6.000 canards avaient été abattus. Pour tenter d’isoler la progression du virus, non transmissible à l’homme, la préfecture a placé une quarantaine de communes dans une « zone de protection ».

Ce retour de l’influenza aviaire (communément appelée grippe aviaire) renvoie les éleveurs de canards du Sud-Ouest aux crises des hivers 2015/16 et 2016/17, quand des épizooties de ce type avaient engendré des abattages massifs, alors même que la filière est déjà durement touchée par l’épidémie de Covid-19, qui a fermé les restaurants et raréfié les occasions festives.