Landes : Quelque 6.000 canards abattus dans un élevage contaminé par la grippe aviaire

AGRICULTURE De manière préventive la préfecture a ordonné l’euthanasie de l’ensemble des canards d’un élevage des Landes, situé à Benesse-Maremne

E.P.

— 

Illustration d'un élevage de canards.
Illustration d'un élevage de canards. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

La grippe aviaire est de retour dans les Landes. Avant les résultats fournis ce mardi par le laboratoire national de référence de l’ANSES qui  a confirmé l’infection par le virus H5N8 d’un élevage des Landes de 6.000 canards, la préfecture avait ordonné dès dimanche l’euthanasie de l’ensemble des bêtes, de manière préventive. Elle s’appuyait sur les premiers résultats d’analyse obtenus par le laboratoire départemental des Landes.

« Il s’agit du premier élevage avicole atteint par la maladie depuis son apparition dans des animaleries mi-novembre », pointe ce mardi le ministère de l’agriculture dans un communiqué. Ce virus H5N8, non transmissible à l’homme, circule activement dans la faune sauvage en Europe par l’intermédiaire des oiseaux migrateurs.

Une zone de contrôle étendue

La zone de contrôle temporaire mise en place autour de l’élevage a été remplacée ce lundi par une zone de protection (3 km autour du foyer) et à une zone de surveillance (10 km), conformément à la réglementation. Des mesures sanitaires strictes s’appliquent sur ces zones.

Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande de volailles, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.