Coronavirus : Lyon et Villeurbanne demandent à Wauquiez de décaler la campagne massive de tests

DEPISTAGE Les maires de Lyon et de Villeurbanne estiment que la campagne massive de tests, annoncée par la région Auvergne-Rhône-Alpes avant Noël, serait plus efficace après les fêtes

C.G.

— 

Des tests Covid-19 en France, illustration
Des tests Covid-19 en France, illustration — Ludovic Marin/AP/SIPA

Les maires de Lyon et Villeurbanne se sont dits, ce jeudi, « circonspects » sur la campagne de tests massive proposée par Laurent Wauquiez. Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé qu’elle se ferait avant Noël. Une bonne idée sur le fond, selon les deux élus. Mais pas en termes de calendrier.

Grégory Doucet et Cédric Van Styvendael suggèrent de décaler cette opération au retour des fêtes de fin d’année pour « optimiser » la « capacité à tester efficacement ». Ils soulignent un « un risque de superposition des politiques sanitaires ».

« Au regard des premières préconisations médicales que nous avons eues, engager les fonds de la région à partir du mois de janvier nous paraît être une proposition intéressante », indique Cédric Van Styvendael, le maire PS de Villeurbanne. Et d’ajouter : « Cela permettrait de tester les personnes après les fêtes et réguler une potentielle troisième vague. En effet, il apparaît que les tests antigéniques réalisés en masse sont plus pertinents dans une phase croissante de l’épidémie, ce qui n’est pas le cas actuellement. »

L’avis du conseil scientifique

Les deux maires ont saisi le conseil scientifique pour disposer d’un « avis indépendant » sur la stratégie sanitaire en région Auvergne-Rhône-Alpes. « Si le conseil venait valider notre proposition, nous mettrons tous nos moyens municipaux à disposition pour renforcer notre campagne de tests. Dans ces conditions et à ce moment-là, le financement de la région pourrait être un réel appui », déclare encore le maire de Villeurbanne.

Les deux villes ont déjà mis en place des espaces de tests gratuits et sans rendez-vous sur leurs territoires et ont ouvert plusieurs centres fixes de dépistage.