Morbihan : Deux radars neufs incendiés en quelques jours

DEGRADATIONS Les deux appareils venaient d’être installés au bord des routes en remplacement de radars vandalisés

C.A.
— 
Un radar hors service après avoir été incendié. Ici en janvier 2018 sur le bord de la rocade de Rennes.
Un radar hors service après avoir été incendié. Ici en janvier 2018 sur le bord de la rocade de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

L’un venait d’être mis en fonction. L’autre était toujours en phase de test. Dans le Morbihan, deux radars automatiques ont été incendiés ces derniers jours. Le dernier en date est celui bordant à la RN165 à hauteur de Plougoumelen, entre Vannes et Auray, qui a été dégradé dans la nuit de mardi à mercredi.

D’après Le Télégramme​, l’appareil devait être mis en service ce mercredi par les services de l’État. Le quotidien précise que le radar avait été installé en remplacement d’un autre appareil mis hors service par un acte de dégradation volontaire. Des pneus avaient visiblement été déposés au pied du radar, qui était en feu à l’arrivée des gendarmes, selon le site Actu.fr.

Quelques jours plus tôt, un autre radar avait été incendié dans le département à hauteur de Theix-Noyalo, sur le même axe routier. Cet appareil était également neuf et venait remplacer un radar mis hors service en 2018 en marge d’une manifestation de «gilets jaunes». Des enquêtes ont été ouvertes.