Coronavirus : A peine 10 % des Français prévoient d’être plus de dix à table à Noël

SAPIN Un sondage publié ce mercredi tend à prouver que les Français et les Françaises veulent prendre leurs précautions pour ces fêtes en pleine pandémie

Rachel Garrat-Valcarcel
— 
Dans les rues de Bordeaux décorées pour Noël.
Dans les rues de Bordeaux décorées pour Noël. — PHILIPPE LOPEZ / AFP

Deux tiers (68 %) des Français comptent fêter Noël uniquement avec leur famille la plus proche (conjoint, enfants), soit 20 points de plus qu’en 2019, selon un sondage Ifop* pour le site médical Odero publié ce mercredi dans Le Parisien. Alors que le gouvernement a appelé à « limiter le nombre de personnes à table », à peine 10 % des Français prévoient d’être plus de dix, contre 33 % l’an dernier. La moyenne pourrait être de cinq adultes autour de la table, contre 8,5 en 2019.

Autres chiffres révélateurs : 12 % fêteront Noël seuls (+4 points), notamment les personnes les plus pauvres et les plus âgées. 7 % prévoient d’aller à la messe de Noël, contre 18 % en 2017. Ce sera la fête des précautions anti-Covid-19 : 94 % des personnes interrogées assurent qu’elles vont se laver les mains avant chaque repas, 87 % qu’elles vont aérer les pièces plusieurs fois par jour, et 80 % qu’elles ne vont pas faire la bise aux proches issues d’autres foyers.

11 % des sondés comptent partir pendant les vacances de Noël

Seule la moitié des Français (55 %) qui voient généralement des aînés lors des fêtes vont en voir un cette année. 80 % vont éviter tout contact physique entre les seniors et les autres convives. 24 % feront des tables séparées. Le couvre-feu, qui sera mis en place le 15 décembre, sera « levé à titre dérogatoire les 24 et 31 décembre » mais « cela ne veut pas dire que nous pourrons fêter Noël ou le Nouvel An comme les années précédentes », avait prévenu le Premier ministre Jean Castex fin novembre, car « ces moments de rassemblements festifs et amicaux, où l’on baisse la garde et porte moins le masque, sont particulièrement risqués ».

A peine plus d’un Français sur dix (11 %) a l’intention de partir pendant les congés de fin d’année, soit deux fois moins qu’en 2019 (24 %), avec des conséquences à prévoir sur l’industrie du tourisme. Pour François Kraus de l’Ifop, « le nombre historiquement bas de Français envisageant de partir en vacances cette année, notamment dans les catégories de la population les plus exposées au virus comme les personnes âgées (4 %, contre 18 % des jeunes), montre que la prudence est globalement de mise ».

*L’Ifop a réalisé cette étude via un questionnaire auto-administré en ligne les 25 et 26 novembre 2020, auprès d’un échantillon de 1.549 personnes représentatif de la population.