Coronavirus en Hauts-de-France : Hausse importante des décès depuis début septembre

EPIDEMIE La région des Hauts-de-France, et particulièrement le département du Nord, a enregistré un nombre de décès beaucoup plus important qu’en 2019 à la même période

Mikaël Libert

— 

Le nombre de décès a bondi dans le Nord (illustration).
Le nombre de décès a bondi dans le Nord (illustration). — C. Allain / 20 Minutes

Surmortalité conjoncturelle. Selon l’Insee, le nombre de décès a fortement augmenté dans les Hauts-de-France entre le 1er septembre et le 16 novembre en comparaison avec les chiffres enregistrés en 2019 à la même période. Si aucun département n’est épargné par ce triste constat, certains payent un plus lourd tribut que d’autres à la pandémie de coronavirus.

Entre le 1er septembre et le 16 novembre, 12.767 décès ont été enregistrés dans les Hauts-de-France. En comparaison avec la même période en 2019, cela correspond à une hausse de 16 %. Sur les deux premières semaines de novembre, l’augmentation du nombre de décès grimpe même à +26 %. Des statistiques qui ne sont plus élevées que dans deux autres régions françaises, Auvergne-Rhône-Alpes (+34 %) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (+21 %).

La grande majorité des décès supplémentaires est liée au coronavirus

C’est le Nord qui est le plus impacté par cette surmortalité avec 1.049 décès supplémentaires, soit une hausse de 23 %. Parmi les autres départements de la région, l’Aisne « reste relativement épargnée », note l’Insee, avec tout de même une augmentation de 4 %.

Les chiffres donnés par l’Insee prennent en compte les décès « toutes causes confondues ». Pour autant, c’est essentiellement l’épidémie de coronavirus qui est à l’origine de cette augmentation de la mortalité. Sur les 1.782 décès supplémentaires au niveau de la région, 1.116 sont directement à imputer au Covid-19 selon les statistiques de Santé publique France. L’Insee précise par ailleurs que c’est la tranche d’âge des 75-84 ans qui est la plus touchée.