C’est l’heure du BIM : Deux incarcérations dans l’affaire Zecler, reprise du procès Sarkozy et le jour du Goncourt

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
Manifestation contre la loi « Sécurité globale » et contre les violences policières, à Paris le 28 novembre 2020.
Manifestation contre la loi « Sécurité globale » et contre les violences policières, à Paris le 28 novembre 2020. — Remon Haazen//SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Quatre policiers mis en examen, deux écroués, dans l’affaire Michel Zecler

Le juge d’instruction vient de rendre ses décisions dans le dossier sur le tabassage de Michel Zecler à Paris. Les quatre policiers mis en cause ont été mis en examen dans la nuit de dimanche à lundi et deux d’entre eux ont été écroués. Parmi eux, trois l’ont été pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique » et « faux en écriture publique ». Ce sont les trois policiers au cœur de la vidéo de Loopsider dévoilée jeudi. Le policier soupçonné d’avoir jeté la grenade lacrymogène dans le studio de musique a lui été mis en examen principalement pour des « violences volontaires » sur Michel Zecler et sur les neuf jeunes qui se trouvaient au sous-sol.

Le procès de Nicolas Sarkozy reprendra bien lundi

Le procès « des écoutes de Paul Bismuth » va pouvoir reprendre ce lundi. Le tribunal judiciaire de Paris a pris cette décision après avoir eu connaissance des résultats de l’expertise médicale menée sur la personne de Gilbert Azibert. Prévenu dans ce dossier tout comme l'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, ce magistrat avait demandé, le 23 novembre, le renvoi de l’audience en raison de son état de santé précaire et des risques spécifiques que lui fait courir l’épidémie de coronavirus.

Quatre romans se disputent ce lundi le prix Goncourt

Deux jours après la réouverture des librairies, le monde littéraire va remettre ce lundi d’importantes récompenses. Le nom du lauréat ou de la lauréate du prix Goncourt sera annoncé à midi. Puis lui succédera, à 12h50, le Renaudot, qui récompense un roman ainsi qu’un essai. Le Goncourt prend cette année un format inédit. La crise sanitaire et la fermeture des restaurants, donc de Drouant, dans le quartier de l’Opéra à Paris, ont en effet obligé le jury à se rabattre sur une visioconférence et à se passer des délibérations à table.