Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : L’ARS « recommande » de se faire tester juste avant les fêtes de fin d’année

SANTE Les autorités affirment qu’il n’y aura pas cette fois-ci de problèmes de flux dans les laboratoires avec l’arrivée des tests antigéniques

Clément Carpentier

— 

Un test antigénique. (Illustration)
Un test antigénique. (Illustration) — SYSPEO/SIPA
  • La situation sanitaire continue de s’améliorer en Nouvelle-Aquitaine avec un taux d’incidence qui est de 87 pour 100.000 habitants.
  • L’ARS conseille à la population de se faire tester juste avant les fêtes de fin d’année notamment si vous voyez des personnes à risques à Noël.
  • La préfecture de la Gironde annonce qu’elle va renforcer les contrôles dans les grandes surfaces avec la réouverture des commerces ce samedi.

Comme partout en France, « les choses vont mieux » en Nouvelle-Aquitaine selon la préfète Fabienne Buccio. Hélène Junqua, directrice générale adjointe de l’Agence régionale de santé, se montre même optimiste sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 : « La situation s’améliore favorablement et rapidement. Il y a vraiment une baisse significative du taux d’incidence notamment ces derniers jours. On est descendu à 87 pour 100.000 habitants sur la région. A Bordeaux, nous sommes à 103. »

Le taux de positivité baisse lui aussi comme le nombre de personnes en réanimation. En revanche, l’ARS précise que le nombre de décès quotidiens reste pour le moment important.

Pas une consigne mais une recommandation

Malgré cette amélioration, Hélène Junqua appelle la population « à maintenir la garde » car elle s’inquiète de l’arrivée « d’une nouvelle vague de froid qui pourrait fragiliser certaines populations ». Elle rappelle aussi que « la région n’a pas connu la première vague et que l’immunité collective est très faible chez nous, moins de 5 %. »

A quelques semaines de Noël, l’ARS « ne veut pas donner de consignes », mais « recommande à la population de se faire tester juste avant les fêtes de fin d’année surtout si on voit des personnes à risques pendant cette période. » La préfecture de la Gironde précise qu’il n’y aura pas de problèmes de flux dans les laboratoires et qu’il y a désormais les tests antigéniques.

Les grandes surfaces surveillées de très près

En ce qui concerne, la réouverture des commerces ce samedi 28 novembre à l’occasion de la première phase de déconfinement. Fabienne Buccio affirme « qu’il y aura des contrôles stricts pour voir si les grandes surfaces respectent bien la jauge d’un client pour 8 m². Cela concerne seulement celles qui ont un bâtiment de plus de 400m². »

La préfète ajoute qu’elles se sont engagées à faire du « comptage à l’entrée des magasins et à surveiller le flux de clients dans les rayons. »