Glottophobie : « Je suis pour faire semblant d’être pour cette loi »… Le Fabulous Trobadors Claude Sicre veut un débat

ACCENT Depuis Toulouse, le turbulent leader des Fabulous Trobadors approuve le débat sur « l’unitarisme » provoqué par la proposition de loi contre la glottophobie. Mais il pense inutile de légiférer

H.M.

— 

Claude Sicre un des deux membres du groupe  les Fabulous Troubadours.
Claude Sicre un des deux membres du groupe les Fabulous Troubadours. — Frederic Scheiber/20 Minutes

Il en joue et le chante. L’accent est un sujet sensible pour l’iconoclaste Claude Sicre, le Fabulous Trobadors chantre de l’occitan. Alors que la proposition de loi contre la glottophobie du député de l’Hérault Christophe Euzet (Agir) arrive dans l’hémicycle, le Toulousain se mêle à la castagne. Avec une réaction, pour une fois, toute en nuances.

« Je suis pour FAIRE SEMBLANT d’être pour cette loi, afin que cette question soit examinée, et puisque c’est semble-t-il la seule façon d’en faire parler par beaucoup de monde », écrit-il. Pour Claude Sicre, la glottophobie imprègne toute la société. « Derrière la question de l’accent, ce qui est en jeu, c’est le rapport Paris-Province (…) Et l’unitarisme centraliste français (…). Il est à l’œuvre partout depuis des siècles dans l’a littérature, l’histoire, l’humour, la chanson, le cinéma, etc. mais on ne le voit pas tellement il est enraciné dans notre façon de penser ».

Alors, le député de l’Hérault a-t-il vraiment trouvé une voix en sa faveur ? Pas tout à fait. « Si la question est bien posée, en profondeur, tout le monde va mesurer l’énormité de ce que cela soulève, et il n’y aura pas besoin d’alourdir notre justice d’une énième loi victimaire ».