« Ça s’apprend »… François Hollande dénonce « un recul de la compréhension » de la laïcité

EDUCATION L’ancien chef de l’Etat a entamé une tournée dans des établissements scolaires pour expliquer aux élèves les valeurs de la République

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande, le 11 novembre 2020.
François Hollande, le 11 novembre 2020. — Lemouton / Pool/SIPA

François Hollande a dénoncé « un recul de la compréhension » de la laïcité, qui est selon lui « la consécration de la liberté », en marge d’un déplacement ce mercredi dans un collège et un lycée de Courbevoie (Hauts-de-Seine), où il est venu parler aux élèves de ce thème.

« Ça s’apprend, la laïcité, ça ne va pas de soi, pas comme la liberté, l’égalité, la fraternité, qui sont des valeurs que l’on ressent très jeunes », a affirmé l’ancien chef de l’Etat. A la suite de l’assassinat et de la décapitation de Samuel Paty, un professeur d’histoire, qui avait montré des caricatures du prophète Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression, l’ancien président a entamé une tournée d’établissements qui le demandent pour expliquer aux élèves les valeurs de la République.

Une « chance », pas une « entrave »

Il était dans plusieurs collèges de Bretagne la semaine dernière et prévoit de se rendre en Nouvelle-Aquitaine la semaine prochaine. « Je pense qu’il y a un recul de la compréhension de ce que la laïcité représente, comme chance et liberté. Elle est souvent vécue, et pas seulement par des jeunes, comme une entrave à la liberté alors que c’est précisément la consécration de la liberté », a-t-il affirmé.

L’ancien chef de l’Etat a expliqué aller dans les établissements qui le demandent « pour montrer aux élèves qu’ils ont la chance de vivre en France, par rapport à d’autres pays qui n’ont pas la même conception que nous de la laïcité, où il y a une religion d’Etat, où on ne peut pas croire forcément à tout ce qu’on veut, où on est poursuivi, pourchassé et même envoyé en prison parce qu’on a des convictions. »

Des supports destinés à l’enseignement

« Je le fais aussi parce que je pense que c’est mon rôle en tant qu’ancien président, dans une période très difficile – la crise du Covid, les attentats, ce qui s’est produit avec Samuel Paty – d’aller vers les jeunes pour leur faire comprendre ce que sont nos institutions et ce qu’elles peuvent représenter pour eux, en termes de liberté et de possibilité d’émancipation ». « Est-ce qu’il faut changer la loi de 1905 ? Certainement pas ! », a-t-il également affirmé.

François Hollande a écrit deux livres ces derniers mois, destinés à un public jeune, l’un sur la République, l’autre sur l’Etat et a enregistré onze vidéos d’une à deux minutes chacune, où il explique le rôle de l’Etat, des institutions ou les valeurs de la République, qu’il met à la « disposition » des professeurs qui le souhaitent « pour servir de support » à leur enseignement.