Pas-de-Calais : A la découverte du potentiel solaire de votre toiture de maison

SOLEIL Trois communautés d’agglomérations du Pas-de-Calais misent sur l’énergie renouvelable en lançant un cadastre solaire ouvert au grand public

Gilles Durand

— 

Une recherche sur le cadastre solaire du pôle métropolitain Artois, dans le Pas-de-Calais.
Une recherche sur le cadastre solaire du pôle métropolitain Artois, dans le Pas-de-Calais. — Capture d'écran
  • Les agglos de Lens-Liévin, Hénin-Carvin et Béthune-Bruay viennent de lancer l’interface grand public d’un cadastre solaire en ligne.
  • Cette carte interactive permet à chacun des 600.000 habitants de l’ex-bassin minier de connaître le potentiel de production solaire de sa toiture.
  • Il est également possible de savoir si un investissement en panneaux photovoltaïques est rentable.

Le soleil brille aussi dans le Pas-de-Calais. Défiant les préjugés les plus enracinés, les trois agglomérations de Lens-Liévin, Hénin-Carvin et Béthune-Bruay – réunies au sein du pôle métropolitain Artois – ont dévoilé, ce mercredi, l’interface grand public de leur cadastre solaire en ligne. Quèsaco ? On vous explique.

Cette carte interactive permet à chacun des 600.000 habitants de l’ex-bassin minier de connaître le potentiel de production solaire​ de sa toiture et l’intérêt économique d’une éventuelle installation. « Nous avons constaté que les gens étaient souvent peu sensibilisés au fait qu’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de leur maison pouvait être rentable », explique Anne-Sophie Gervais, chargée de mission « transition énergétique » au sein du Pôle métropolitain Artois.

Estimation chiffrée de l’investissement

Avec le cadastre solaire, en deux clics, chaque foyer peut ainsi savoir si l’orientation de son domicile est compatible avec un investissement en panneaux solaires, que ce soit pour la consommation électrique ou pour le chauffage de l’eau. Il est également possible de connaître l’estimation chiffrée de cet investissement pour éviter toute mauvaise surprise.

« Plusieurs scénarios sont possibles selon ses besoins et les capacités de la toiture. Ces informations impartiales doivent aussi aider à lutter contre le démarchage abusif », précise Anne-Sophie Gervais. Car derrière ce cadastre solaire, une équipe de conseillers en énergie peut prendre le relais pour peaufiner les éventuels projets.

Ces cadastres solaires sont souvent disponibles dans les services des communautés d’agglomérations, comme à la Métropole de Lille, par exemple. Mais seuls la Sambre-Avesnois et le Pévèle-Carembault avaient, pour l’instant, mis ces données en ligne pour le grand public.