Violences faites aux femmes : Les mots justes pour parler des violences sexistes et sexuelles

JOURNEE INTERNATIONALE Chaque jour, « 20 Minutes » vous conseille une vidéo réalisée par son partenaire Brut

Cl.G.

— 

Manifestation contre les violences faites aux femmes en octobre 2019 à Lyon (illustration)
Manifestation contre les violences faites aux femmes en octobre 2019 à Lyon (illustration) — KONRAD K./SIPA

Un « pédophile » ? Non, un « pédocriminel ». Un « drame conjugal » ? Non, un « féminicide ». Les exemples des termes inappropriés pour décrire les violences sexistes et sexuelles sont nombreux. Souvent entrées dans le langage courant, ces expressions minimisent les violences faites aux femmes et consacrent une vision patriarcale des crimes et délits visant spécifiquement les femmes.

En cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes ce mercredi, la militante féministe Caroline De Haas, porte-parole du collectif Nous Toutes, nous explique pourquoi il est important d’utiliser les bons mots. Retrouvez ses conseils en vidéo avec Brut, partenaire de 20 Minutes :