Nantes : « Menacé de mort » après l’abattage d’arbres, le maire de Vertou porte plainte

ENVIRONNEMENT Le maire de Vertou a «pu faire l’objet de propos injurieux, haineux, voire de menaces, sur les réseaux sociaux»

J.U.

— 

Seize arbres de la Chaussée des moines de Vertou menacés
Seize arbres de la Chaussée des moines de Vertou menacés — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Après avoir renoncé à l’abattage de 16 arbres, la mairie de Vertou a procédé à la coupe de sept autres, dans le cadre du projet de réhabilitation du parc de la Sèvre.
  • Rodolphe Amailland (LR) annonce avoir porté plainte contre X pour menaces de mort et outrages.

Le feuilleton continue autour du sort des arbres de Vertou. Alors que la situation semblait apaisée après que la municipalité avait renoncé à l'abattage des 16 arbres de la Chaussée des moines à la suite d’une mobilisation des riverains, un nouvel épisode a mis le feu aux poudres dans cette commune de l’agglo nantaise. Mercredi dernier, la mairie a en effet annoncé le démarrage des travaux du réaménagement du parc de la Sèvre…. et la coupe de huit arbres réalisée au petit matin.

Une démarche qui n’aurait pas plu à tout le monde. « Le maire de Vertou, les élus, les agents de la Ville ont pu faire l’objet de propos injurieux, haineux, voire de menaces, sur les réseaux sociaux. Ces appels à la violence sont inadmissibles et fermement dénoncés, écrit la mairie. C’est pourquoi Rodolphe Amailland a déposé plainte contre X pour menaces de mort et outrage, en son nom mais également au nom des élus et agents qui se sont également sentis agressés. »

Les riverains annoncent également porter plainte

La semaine dernière, l’association pour la sauvegarde de l’environnement et notamment la Sèvre et ses abords à Vertou(Asev) avait réagi dans une vidéo, filmée devant les souches, se disant « complètement dégoûtés de cette confiance que nous avions commencé à accorder à M. Amailland ». Ses membres avaient annoncé avoir porté plainte eux aussi, car il s’agit « d’arbres sains et qui appartiennent à des alignements, qu’il est illégal d’abattre », selon eux.

Le projet du parc de la Sèvre vise à rénover et à rendre plus accessible ce site, très fréquenté par les promeneurs. Un nouveau parking doit être construit en avril 2021, avant l’élargissement du quai de la Chaussée des moines et la restauration de l’aire de jeu, de la maison de l’éclusier, et de la livraison de divers équipements. La fin du chantier est prévue pour 2022.