Confinement : Que retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron ?

RECAP Commerces, Noël, déplacements… On vous résume l’allocution du président de la République consacrée au nouveau cap dans la lutte contre le coronavirus

Delphine Bancaud

— 

Confinement : Déplacements, commerces, Noël, ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron — 20 Minutes
  • Emmanuel Macron s’est exprimé ce mardi à 20h depuis l’Elysée pour annoncer de nouvelles perspectives dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus.
  • Il a précisé un calendrier en trois étapes, dont un déconfinement le 15 décembre, si la situation sanitaire le permet.

Sera-t-il possible de faire ses courses de Noël, de partir en vacances, de faire la fête en famille ?  Emmanuel Macron a répondu aux questions que se posaient les Français, ce mardi soir, au cours de son allocution télévisée. En précisant trois étapes, dont la levée du confinement, qui interviendrait potentiellement le 15 décembre. 20 Minutes revient ce qui va se passer dans chaque domaine.

Des progrès dans la lutte contre l’épidémie

Le Président de la République a annoncé des résultats encourageants dans le combat pour ralentir la circulation du coronavirus. « Le nombre de cas positifs a fortement reculé », a-t-il déclaré, expliquant qu’il y avait 20.000 cas par jour en moyenne la semaine dernière. Le nombre de personnes hospitalisées en réanimation est passé à 4.300 ce mardi. « Le pic de la seconde vague est passé », a-t-il affirmé. En félicitant les Français : « Vos efforts ont payé ». Il a aussi fixé un cap pour que la politique de tests soit plus efficace : « Début janvier, aucun test ne devra mettre plus de 24 heures entre sa demande et son résultat », a-t-il demandé. Le Président souhaite davantage de fermeté vis-à-vis des personnes qui sont malades et qui refusent de rester chez elles : « Je souhaite que le gouvernement et le Parlement prévoient les conditions pour s’assurer de l’isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante », a déclaré le chef de l’Etat, en promettant que « ces personnes seront accompagnées sur le plan matériel, sanitaire, psychologique ».

Les magasins rouverts sous conditions

Emmanuel Macron veut permettre aux Français d’effectuer leurs achats de Noël. Il a annoncé la réouverture des commerces dits « non essentiels », comme les librairies ou les boutiques de vêtements et tous les autres, qui interviendra dès ce samedi matin. Mais avec un protocole sanitaire strict. Et en fermant au plus tard à 21h.

Les déplacements davantage possibles… avant un potentiel déconfinement

L’attestation de déplacement reste en vigueur, mais à partir de samedi, les Français pourront sortir trois heures par jour au lieu d’une et circuler dans un rayon de 20 kilomètres au lieu d’un kilomètre. Le télétravail quand il est possible, reste aussi la norme. Et si le 15 décembre, la France enregistre moins de 5.000 contaminations au coronavirus par jour et compte moins de 2.500 personnes en réanimation, « le confinement sera alors levé », a annoncé Emmanuel Macron.

Mais un couvre-feu sera instauré de 21h à 7h du matin. Sauf le 24 et le 31 décembre « où l’on pourra circuler librement », a précisé le président.

Des réveillons raisonnables et sécurisés

Ouf, on pourra partager la dinde et la bûche à plusieurs. Si le chef de l’Etat n’a pas fixé de jauge pour les réunions de famille, il a tout de même demandé aux Français de « limiter le nombre d’adultes présents ». Il a beaucoup insisté sur le respect des mesures barrières à domicile. « Portons un masque y compris à la maison, si des parents et amis s’y trouvent ». Il ne sera en revanche pas possible de partir skier à Noël, mais Emmanuel Macron a évoqué la possibilité de permettre un accès aux sports d’hiver « courant janvier ».

Des annonces pour les élèves et les étudiants

A partir de samedi, les activités extrascolaires en plein air seront à nouveau possibles. Quant aux lycées, contraints pour l’heure d’accueillir en demi-groupes les élèves, ils pourraient à nouveau proposer des cours à 100 % en présentiel à partir du 20 janvier, si le nombre de contaminations quotidiennes par le Covid-19 en France reste sous la barre des 5.000, Et quinze jours plus tard, les universités pourraient elles aussi rouvrir leurs portes à tous les étudiants.

Les lieux de cultes rouverts avec une jauge

A partir de samedi, il sera possible d’aller y prier, mais en comité restreint. Car le gouvernement a limité les offices à 30 personnes.

Une date pour la réouverture des théâtres, des musées et des cinémas

Si le 15 décembre, la situation sanitaire s’est arrangée dans les conditions précisées plus haut, ces lieux de culture pourront rouvrir dans le cadre d’un protocole strict.

Les restaurants, bars, discothèques, parcs d’attractions et salles de sport toujours dans l’expectative

Ce n’est pas encore demain que ces lieux vont pouvoir accueillir du public. Mais si le nombre de cas de coronavirus est inférieur à 5.000 le 20 janvier, « on pourra prendre de nouvelles décisions », a déclaré le président, évoquant la réouverture potentielle des restaurants et des salles de sport. Aucune date n’est en revanche fixée pour les bars et les discothèques. Conscient de cette échéance encore lointaine, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles aides pour toutes ces entreprises. « Les restaurants, les bars, les salles de sport, les discothèques, tous les établissements qui resteront fermés administrativement se verront verser, quelle que soit leur taille, 20 % de leur chiffre d’affaires de l’année 2019 si cette option est préférable pour eux aux 10.000 euros du fonds de solidarité », a-t-il déclaré.

Une campagne de vaccination qui se précise

« Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire », a annoncé Emmanuel Macron, précisant que les personnes fragiles en seraient les premières bénéficiaires. Certains vaccins seront disponibles dès la fin décembre ou au début du mois de janvier. Et une seconde génération de vaccins arrivera au printemps. Le président a aussi annoncé la création d’un comité scientifique de suivi du vaccin et d’un collectif citoyen. Avec l’objectif de garantir le plus de transparence possible.