Coronavirus : Le sommet Afrique France déprogrammé à Bordeaux pour se tenir à Montpellier

ANNULATION L’événement de grande ampleur devait se tenir du 4 au 6 juin 2020. Le chef de l’Etat a finalement annoncé qu’il aurait lieu en juillet 2021 à Montpellier

E.P.

— 

Le Pont de pierre, à Bordeaux.
Le Pont de pierre, à Bordeaux. — JAUBERT/SIPA

Ce devait être un des plus gros événements de 2020 à Bordeaux. La capitale girondine devait accueillir le sommet Afrique France du 4 au 6 juin 2020, sur le thème de la ville et des territoires durables. Quelque 54 chefs d’États et 500 entreprises françaises et africaines y étaient attendus. Reporté sine die à cause de l’épidémie de coronavirus, on apprend finalement que l'Elysée a décidé de programmer l'événement en juillet 2021, à Montpellier.

Des « tergiversations »? 

La ville de Bordeaux explique dans un communiqué qu'après discussions avec la Présidence « il s’est avéré que ce Sommet ne pouvait être réorganisé à Bordeaux selon les conditions, contenus et formats envisagés.»

Le groupe d’opposition Bordeaux Ensemble, mené par l’ancien maire Nicolas Florian (LR) s'est ému de cette annulation dans un communiqué. Il estime que la nouvelle majorité paye son manque d’enthousiasme pour cet événement : « elle a choisi de ne pas persévérer dans cet engagement pour l’accueil du sommet Afrique-France, sinon seulement du bout des lèvres. Résultat de ces tergiversations : il a été reprogrammé… à Montpellier ! », écrit-il. Pour lui, le maire de la ville et le président de la métropole aurait pu « faire pression pour que ce sommet se tienne bien à Bordeaux »..

La Mairie de Bordeaux conclut en réaffirmant « la force des liens qu’elle entend poursuivre avec le continent africain, dans un esprit de renouvellement, et avec un accent particulier mis sur le secteur universitaire et la transition écologique des territoires. »