Confinement à Rennes : La maire exhorte les habitants à « acheter local » pour les fêtes

COMMERCE La métropole rennaise va lancer une grande campagne de communication pour soutenir les commerçants locaux

Jérôme Gicquel

— 

Le centre-ville de Rennes compte environ 1.800 commerces.
Le centre-ville de Rennes compte environ 1.800 commerces. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes
  • La métropole rennaise vient au chevet des commerçants durement frappés par la pandémie de Covid-19.
  • Une grande campagne de communication va être lancée pour inciter les habitants à consommer local pour les fêtes de fin d’année.

Pour sauver les petits commerces, frappés de plein fouet par la pandémie de coronavirus, la maire de Rennes en appelle au patriotisme. « Achetons local ! », a lancé Nathalie Appéré ce vendredi au moment de dévoiler les mesures de soutien de la métropole aux commerçants indépendants. « Je lance un appel collectif aux Rennais et aux Rennaises pour leur dire que l’acte d’achat est aussi un acte civique. Quand on est consommateur, on est aussi citoyen », a-t-elle déclaré.

Pour les commerçants, la période des fêtes de fin d’année s’annonce en effet cruciale. Sans elle, bon nombre d’entre eux pourraient baisser définitivement le rideau l’an prochain. « Mais il n’y a pas une fatalité à cela », a estimé Nathalie Appéré, comptant sur ses concitoyens pour délaisser les géants du e-commerce au profit des commerçants du coin. Pour les aider à bien terminer l’année, la métropole va ainsi mener en décembre une grande campagne de communication pour promouvoir « l’achat local et citoyen ».

Une plateforme pour référencer tous les commerces

L’enjeu est d’aussi d’apporter de la visibilité à ses commerçants, pas forcément tous bien référencés sur Internet. Les équipes de Destination Rennes ont été mises à contribution avec la mise en ligne sur son site d’une plate-forme référençant tous les commerçants locaux. A condition bien sûr que ces derniers se fassent connaître. « Environ 200 commerçants se sont pour l’heure inscrits », souligne Jean-François Kerroc’h, directeur de Destination Rennes.

Le soutien se veut aussi financier avec un plan de rebond de trois millions d’euros qui avait été adopté le mois dernier au conseil de Rennes Métropole. Sur cette enveloppe, 300.000 euros ont déjà été dépensés pour accompagner 150 commerçants dans la digitalisation de leur boutique. « Les habitudes prises pendant le confinement par les clients risquent de perdurer par la suite et il faut donc que les commerçants se saisissent de cette opportunité », prévient Sébastien Sémeril, vice-président de la métropole chargé du développement économique et de l’emploi.