Rennes : Sans rayon et à l’abandon, les 3 Soleils attendent désespérément une rénovation

ARCHIMOCHE ? « 20 Minutes » s'intéresse aux bâtiments qui ne laissent pas indifférents. Certains les qualifient de « laids », d'autres apprécient leur architecture. A Rennes, on a choisi de vous parler du centre commercial des 3 Soleils

Camille Allain
— 
Les bâtiments qui ne laissent pas indifférents les Rennais — 20 Minutes
  • Dans le paysage, on ne voit que ces bâtiments. Massif, trop haut, pas harmonieux, raté, etc. sont les adjectifs qui reviennent pour évoquer ces constructions qui au final sont devenues des emblèmes de nos villes. La tour Eiffel est l’un des exemples les plus manifestes.
  • Dans la série Archimoche ?, 20 Minutes s’intéresse aux bâtiments qui ne laissent pas indifférents, qui détonnent voire que certains qualifient de « laids ».
  • A Rennes, le centre commercial des 3 Soleils affiche un curieux paradoxe. Très bien situé, il est comme abandonné et souffre du poids des années.
  • Un projet de rénovation est évoqué depuis des années mais tarde à aboutir. « Les 3 Soleils se sont endormis », estime la directrice du syndic.

« Je venais ici quand j’étais adolescente. J’ai l’impression que ça n’a pas bougé depuis ». Du haut de ses 45 ans, Maëlle a tout résumé de la situation des 3 Soleils. Inauguré en 1979, le centre commercial qui accueille également des bureaux souffre du poids des années. Situé en plein centre-ville de Rennes, il semble écrasé entre l’esplanade de Gaulle et la dalle Colombier et sa délicieuse façade vitrée marron fait tout sauf l’honorer.

La façade défraîchie du centre commercial des 3 Soleils à Rennes, souffre du poids des années.
La façade défraîchie du centre commercial des 3 Soleils à Rennes, souffre du poids des années. - C. Allain / 20 Minutes

Lors d’une petite consultation organisée par 20 Minutes sur Twitter, le bâtiment a de loin été désigné comme « le plus moche » de la capitale bretonne, loin devant la cité judiciaire et la tour de la Sécurité sociale. « C’est vieillot. Je n’ose jamais y rentrer », glisse une habituée du quartier. « Il n’y a pas de lumière, c’est froid. Je ne sais pas comment le dire, mais il y a quelque chose de bizarre ici », glisse une cliente du centre commercial Carrefour situé au sous-sol.

« Un bel outil endormi, qu’il convient de réveiller »

Le bâtiment jouit pourtant d’un avantage unique à Rennes. Depuis 2009, il est directement relié à la station de métro Charles-de-Gaulle. Les centres Alma ou Grand Quartier en rêveraient… « C’est un bel outil mais il s’est endormi. Il convient de le réveiller », estime Valérie Chifflet. La directrice du syndic Terranae qui regroupe les 55 propriétaires du bâtiment assure « qu’un grand projet de rénovation intérieure et extérieure est à l’étude » mais qu’il n’a pas encore été présenté en assemblée générale. « Le conseil syndical est moteur et veut faire avancer les choses », assure la directrice.

Parmi les propriétaires, certains commerçants historiques côtoient de grosses fortunes comme le groupe Giboire ou le patron de la plupart des McDo rennais Mario Piromalli. Et c’est bien là l’un des problèmes des 3 Soleils pour avancer. « On est les derniers informés de ce qu’il va se passer. On a l’impression qu’on décide sans nous », regrette Lionel, patron du Havane Café, installé là depuis trente-deux ans.


Son amie Véro tient depuis trente ans la petite mercerie Imagine. « Je ne me plains pas car je travaille bien, mais on voit bien qu’il y a de moins en moins de monde. C’est l’ouverture de Colombia qui nous a mis dedans. J’ai un peu l’impression qu’on est abandonnés », estime la commerçante, qui a passé trois décennies dans ses 40m². « Ça va bouger, j’en suis convaincue. Vous avez vu où on est placés ? ». Plus tranchants, d’autres commerçants accusent « les gros » de laisser mourir le centre commercial à petit feu pour mieux le racheter. A en croire le syndic Terranae, le projet de rénovation serait bien sur les rails. Mais pour quand ? Impossible à dire. « J’entends ça depuis vingt ans », assure Véronique.

L'arrière du centre commercial des 3 Soleils à Rennes sert aux livraisons.
L'arrière du centre commercial des 3 Soleils à Rennes sert aux livraisons. - C. Allain / 20 Minutes

Des trafics sur la dalle du Colombier

En plus d’avoir de multiples propriétaires, le centre des 3 Soleils souffre de la fréquentation pas toujours saine de la dalle du Colombier, où des trafics en tous genres semblent faire recette. Un grand projet de rénovation des lieux est bien dans les cartons mais il prend du temps, beaucoup de temps. « C’est un vrai sujet urbain et nous avons fait de ce projet Colombia 2 l’une de nos priorités pour ce mandat. Nous voudrions faire le lien entre les deux stations de métro [De Gaulle et la future station Colombier] par une rue commerçante accessible depuis la rue d’Isly. Mais c’est un projet très complexe », explique Marc Hervé, adjoint à l’urbanisme.

C’est son père Edmond Hervé, alors jeune maire de Rennes, qui avait inauguré les 3 Soleils après la démolition d’une caserne militaire. « Il y a un potentiel à exploiter. Mais nous attendons que chacun des propriétaires fasse le nécessaire pour requalifier ses immeubles, y compris les 3 Soleils », poursuit l’élu socialiste. Du Cinéville à l’hôtel Mercure, c’est un ensemble qu’il faudra requalifier. Les 3 Soleils entendent bien être de la partie pour recommencer à briller.