Coronavirus à Marseille : Cinq fois plus d’utilisateurs de transports en commun lors de ce deuxième confinement

EPIDEMIE L’application Moovit a mesuré l’écart de fréquentation des transports en commun entre le premier confinement et le second, et c’est à Marseille que cet écart est le plus grand, avec plus de cinq fois plus de fréquentation

Adrien Max

— 

Illustration sur le métro et les transports en commun à Marseille
Illustration sur le métro et les transports en commun à Marseille — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Beaucoup plus d’utilisateurs de transports en communs lors de ce deuxième confinement ?  L'application Moovit, qui fournit « les meilleures options d’itinéraires lors des déplacements », selon leur description, a voulu mesurer l’écart de fréquentation des transports en commun entre le premier confinement, et le second. Pour cela, ils se sont basés « sur l’analyse de millions de données anonymes de demandes d’itinéraires effectuées par les utilisateurs de l’application Moovit », les 30 mars, date du deuxième lundi du premier confinement, et le 9 novembre, deuxième lundi du deuxième confinement.

Grâce à ces données, Moovit s’est aperçu qu’il y avait 5,2 fois plus d’utilisateurs de transports en commun à Marseille lors de ce deuxième confinement que lors du premier. Ce qui est fait la première ville de France en termes d’écart. Suivent Montpellier, Bordeaux et Lille avec respectivement 4,5 fois plus d’utilisateurs pour les deux premières, et 4,1 pour la troisième. Au contraire, à Paris ou à Nantes, il n’y avait « que » 2,6 et 2,7 fois plus d’utilisateurs ce 9 novembre comparé au 30 mars.

L’application constate une hausse généralisée d’utilisateurs dans les dix villes sondées, le maintien de l’ouverture des écoles peut notamment expliquer cette hausse de fréquentation. A noter tout de même qu’à Marseille, par exemple, il y avait environ 30 % d’utilisateurs en moins que lors d’une période de non-confinement.