Assemblée nationale : Minute de silence en hommage à l’officier français mort au Sinaï

RECUEILLEMENT Avec six autres militaires, il était chargé de surveiller la paix entre Israël et l’Egypte

20 Minutes avec AFP

— 

L'hémicycle de l'Assemblée nationale, à Paris.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, à Paris. — Jacques Witt/SIPA

Le lieutenant-colonel Sébastien Botta est décédé jeudi dernier, avec six autres militaires étrangers, dans le crash de leur hélicoptère dans le Sinaï égyptien. Ce mardi, députés et membres du gouvernement ont observé une minute de silence à l’Assemblée nationale pour leur rendre hommage.

« J’adresse à la famille (du lieutenant-colonel Sébastien Botta), à ses proches et à ses frères d’armes les condoléances de l’Assemblée nationale. Nous pensons également aux six autres militaires de différentes nationalités qui ont perdu la vie dans cette mission au service de la paix », a déclaré le président de l’Assemblée Richard Ferrand, avant d’inviter à une minute de silence, au début de la séance des questions au gouvernement.

Une cérémonie aux Invalides

Au total, sept membres de la « Force Multinationale et Observateurs » chargée de surveiller la paix entre Israël et l’Egypte, dont cinq Américains, un Français et une Tchèque, ont été tués dans cet accident d’hélicoptère survenu lors d’une mission de routine près de Charm el-Cheikh.

L’officier français avait reçu lundi un hommage sur le pont Alexandre III à Paris, avant une cérémonie funèbre au bâtiment militaire des Invalides. Une seconde cérémonie d’hommage national devait avoir lieu mardi sur la base aérienne de Villacoublay, en région parisienne, en présence de la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq.