Coronavirus à Lyon : Le nombre d’hospitalisations ralentit sans pour autant diminuer

CORONAVIRUS Malgré les transferts de patients vers d’autres régions, les services de réanimation en région lyonnaise restent saturés

Caroline Girardon

— 

A Lyon, le nombre d'hospitalisations ralentit mais ne baisse pas encore.
A Lyon, le nombre d'hospitalisations ralentit mais ne baisse pas encore. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Va-t-on vers un fléchissement de l’épidémie de coronavirus à Lyon ? Les chiffres communiqués ce mardi par les HCL, hospices civils de Lyon montrent un ralentissement dans le nombre d’hospitalisations même si elles restent élevées et bien plus importantes que lors de la première vague de Covid-19 au printemps dernier.

Au 16 novembre, 2.124 patients étaient enregistrés dans les différents établissements publics du département du Rhône et du Nord Isère (Bourgoin et Vienne). Soit 26 admissions de plus que la semaine précédente. Dans le détail, 790 personnes sont actuellement soignées au sein des HCL, soit 7 de plus. Et 1.334 sur le reste du territoire. En résumé, la hausse se poursuit mais de façon bien moins importante que celle observée entre le 19 octobre et le 9 novembre.

Les services de réa restent très largement saturés

Les services de réanimation, dont la capacité d’accueil est passée à 277 lits (139 habituellement), restent toutefois congestionnés puisque le taux d’occupation est actuellement de 91,3 % contre 87,1 % la semaine précédente. Et cela malgré les transferts de plusieurs malades vers d’autres régions de France comme le Grand-Est, l’Aquitaine ou les Pays-de-la-Loire.

« A ce jour, 67,2 % des patients présents en réanimation sont Covid + », indiquent les HCL précisant que ce taux a, lui aussi, légèrement augmenté en une semaine (64,1 % au 10 novembre).

Signes encourageants : les passages aux urgences et les appels au Samu continuent de baisser. Et confirment la tendance déjà observée la semaine dernière.