Confinement : La SNCF sera prête pour les fêtes si elle a un « go sanitaire »

TRANSPORTS La SNCF rappelle que les trains « ne sont pas dangereux » si tout le monde porte un masque et respecte les gestes barrière

20 Minutes avec AFP

— 

Une voyageuse dans un train SNCF
Une voyageuse dans un train SNCF — LIONEL URMAN/SIPA

Pour préparer ses TGV pour les vacances de Noël, la SNCF attend un « go sanitaire » du gouvernement, « fin novembre ou tout début décembre », a indiqué son PDG, Jean-Pierre Farandou, ce mardi sur Europe 1.

« La SNCF est prête, bien sûr. (…) On a déjà des plans pour être capable de remonter le niveau d’offre des TGV, qui est aujourd’hui à 30 %, et qu’on pourrait remonter pour faire en sorte que chaque Français dispose de son train pour partir pour les fêtes en famille », a affirmé le numéro 1 de la SNCF.

Près de 500 rames à préparer

« Il faut que le gouvernement puisse nous dire dix à quinze jours avant "vous pouvez y aller". Donc on attend cette décision, qui devrait intervenir, je l’espère, fin novembre ou tout début décembre », pour être pleinement opérationnel à la mi-décembre, a-t-il précisé. « On attend ce go sanitaire. »

« Il faut faire en sorte que chaque rame TGV qui va être engagée sur les départs (…) soit impeccable. On a environ 500 rames de TGV, il faut toutes les reprendre dans les ateliers pour être sûr qu’elles ont zéro défaut », d’autant que l’hiver approche, a-t-il expliqué.

Les échanges et les remboursements gratuits

Jean-Pierre Farandou a souligné que la SNCF faisait « un très gros effort sur la désinfection et le nettoyage » des rames et des gares, quelque chose qui « restera acquis », rappelant que les trains « ne sont pas dangereux » si tout le monde porte un masque et respecte les gestes barrière. « Compte tenu de l’incertitude de la situation, les Français attendent un peu le dernier moment pour prendre leur billet », a-t-il reconnu.

« Il faut qu’ils osent le faire, puisque de l’autre côté on sera fair-play, on échangera ou on remboursera gratuitement (les billets) si les gens, au dernier moment, ne pouvaient pas partir », a-t-il ajouté. Et il vaut mieux réserver assez tôt pour profiter des prix les plus bas, a-t-il remarqué. A cet égard, le patron de la SNCF a promis de nouveau « une évolution de la tarification, pour faire en sorte qu'(…) au dernier moment on puisse encore trouver des petits prix quand on veut acheter un billet de train ».