Congé paternité : Le Sénat vote le doublement de la période, dont sept jours obligatoires

FAMILLE Cette mesure qualifiée de « réforme historique » par le secrétaire d’Etat Adrien Taquet doit entrer en vigueur à compter du 1er juillet prochain.

20 Minutes avec AFP
— 
Le 13 novembre 2020, le Sénat a voté très largement le doublement du congé paternité de 14 à 28 jours.
Le 13 novembre 2020, le Sénat a voté très largement le doublement du congé paternité de 14 à 28 jours. — Pixabay

Le Sénat a voté très largement, dans la nuit de vendredi à samedi, le doublement du congé paternité de 14 à 28 jours, dont sept jours obligatoires, au terme d’un débat qui a divisé la majorité de droite. Cette mesure phare du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2021 a été votée par 341 voix pour, deux contre et une abstention.

Votée sans modifications par rapport au texte adopté en première lecture par l’Assemblée nationale, cette mesure qualifiée de « réforme historique » par le secrétaire d’Etat Adrien Taquet doit entrer en vigueur à compter du 1er juillet prochain. ce dernier s’est d’ailleurs dit « fier et heureux » d’avoir porté « au bout » un « engagement fort » du président Emmanuel Macron.

Les 25 jours restants seront indemnisés par la Sécurité sociale

Les trois jours du congé de naissance seront toujours à la charge de l’employeur, et les 25 jours restants seront indemnisés par la Sécurité sociale. Le Sénat a par ailleurs rejeté (130 voix pour, 203 contre) un amendement de Chantal Deseyne, cosigné par le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, visant à revenir sur le caractère obligatoire des sept premiers jours de congés

Le Sénat doit achever samedi l’examen des articles du projet de loi de financement de la Sécurité sociale et se prononcera mardi sur l’ensemble du texte.