Un nouveau port monégasque accueille ses premiers yachts à Vintimille

CHANTIER La marina, ouverte à tous, intégrera au printemps prochain des restaurants, un grand jardin paysager et un accès par ascenseur à la vieille ville

Michel Bernouin

— 

Le port tout rond de Cala del Forte accueille ses premiers bateaux.
Le port tout rond de Cala del Forte accueille ses premiers bateaux. — M. Bernouin / ANP / 20 Minutes
  • Ce nouveau port de 178 anneaux se situe à une demi-heure du centre de Monaco.
  • Le plan d’eau est officiellement ouvert depuis le 15 octobre.
  • D’ici au printemps, les restaurants, commerces et un grand jardin surplombant la marina doivent être aménagés.

Sept grands yachts immaculés, un ancien remorqueur luxueusement transformé, quelques voiliers d’une quinzaine de mètres. En tout vingt bateaux ont déjà trouvé leur place à Cala del Forte, un petit port tout rond, blotti au pied de la vieille ville de Vintimille, dont les travaux étaient restés à l’arrêt durant des années… jusqu’à ce que Monaco en rachète la concession, fin 2016.

« Le plan d’eau est opérationnel depuis le 15 octobre avec les amarrages, les bornes de distribution d’eau et d’électricité sur les quais, les systèmes anti-incendie et un niveau de parkings » développe Daniel Realini, le directeur général adjoint de la Société monégasque internationale portuaire. Cette filiale de la Société d’exploitation des ports de Monaco a investi 112 millions d’euros dans ce « troisième port de Monaco », qui n’est donc pas en principauté, contrairement à Hercule et Fontvieille, mais à vingt-cinq kilomètres du Rocher, en Italie.

Beaucoup d’anneaux encore à vendre

Une quarantaine de places, sur les 178 que compte le port, seraient vendues. Celles réservées aux plus grandes unités, dont une prévue pour un méga-yacht de 70 mètres affichée à 14 millions d’euros pour 40 ans de droit d’usage, n’ont pas encore trouvé preneur. « Le contexte de crise économique, avec en plus le Covid-19, n’est pas idéal, analyse Daniel Realini. Et certains armateurs ont pu être échaudés par des faillites en Italie. Mais l’ouverture du port a envoyé un signal très positif, et maintenant ça se bouscule au portillon » assure le dirigeant.

Le « portillon » n’est pour l’heure qu’une barrière de chantier à l’entrée du port, où l’on ne croise encore que des ouvriers. Ils s’y affairent à terminer les parkings couverts. La capitainerie définitive est toujours en travaux ; il reste aussi à créer le chantier naval, la station d’avitaillement et les jardins sur le toit des futurs commerces… « Nous allons remettre les clefs autour du 19 novembre aux premiers occupants de locaux commerciaux » souligne le responsable du site.

Neuf restaurants, des boutiques et des brokers (des courtiers en bateaux) doivent progressivement s’y installer d’ici au printemps 2021. Avec ses tables en terrasse, ses 14.000 m2 de jardins et son ascenseur de 60 mètres permettant de rejoindre la charmante vieille ville sans effort, la petite marina pourrait devenir un nouveau lieu d’attraction pour Vintimille. De quoi métamorphoser l’image d’une ville fréquentée surtout par les Azuréens en quête de cigarettes et d’alcool détaxés et les migrants remontant de Lampedusa.