Morbihan : Les ostréiculteurs furieux contre une publicité de Bouygues Telecom

POLEMIQUE La publicité laisse entendre que les huîtres rendent malades

J.G. avec AFP
Illustration d'un ostréiculteur ouvrant une huître, ici en Bretagne.
Illustration d'un ostréiculteur ouvrant une huître, ici en Bretagne. — Maxime Le Pihif/SIPA

Bouygues Telecom est dans le collimateur des ostréiculteurs après une publicité laissant entendre que les huîtres rendent malades. Mardi, une vingtaine d’entre eux ont manifesté à Lorient et déversé plusieurs mètres cubes de coquilles d’huîtres devant une boutique de l’opérateur dont la vitrine a été maculée de vase.


C’est la pub « Le van de Noël » qui a suscité le courroux des ostréiculteurs. « Y’aura mon cousin avec ses huîtres. Alors je sais que t’aime l’aventure mais là je te déconseille : chaque année, y’en a un qui tombe malade », dit l’une des actrices dans ce spot.

« Nos huîtres ne rendent pas malades »

« On a de l’humour mais la situation est difficile », a déclaré Jacques Carrer, président du syndicat ostréicole de la Ria d’Etel. Pour lui, la publicité « pointe du doigt une profession qui a déjà des difficultés » avec la crise sanitaire et la baisse du prix des huîtres. « Nos huîtres ne rendent pas malades. On a demandé à ce que la publicité ne soit plus diffusée et on a eu gain de cause », a ajouté Jacques Carrer.

« Si ça n’avait pas été le cas, les actions auraient continué toute la semaine », a-t-il assuré, ajoutant qu’il avait été demandé à toute la filière de changer d’opérateur téléphonique. Mardi en fin d’après-midi, la publicité n’était plus disponible sur la page Youtube de Bouygues Telecom.

Bouygues Telecom va modifier « une partie » de son film

Sur son site, l’opérateur a reconnu que sa publicité faisait « polémique auprès de certains professionnels de la conchyliculture ». « Les représentants de cette profession nous alertent sur la mauvaise image qui pourrait être véhiculée sur la qualité et la fraîcheur des huîtres à l’approche des fêtes, en cette année particulièrement difficile », note Bouygues Telecom, qui « souhaite leur témoigner ses sincères excuses et en particulier aux ostréiculteurs pour l’émotion générée ».

Tout en assurant que son intention n’était « évidemment pas de moquer une profession », Bouygues Telecom promet de modifier en urgence « une partie » du film « pour faire bien comprendre » que « la qualité des huîtres de France » n’est pas en cause.