Confinement à Rennes : Des jeux de société livrés à domicile

DIVERTISSEMENT Les boutiques fermées, les jeux de société sont commandés par téléphone ou par Internet

Camille Allain

— 

A Rennes, la boutique Terres de jeux propose des jeux de société en livraison à domicile pendant le confinement.
A Rennes, la boutique Terres de jeux propose des jeux de société en livraison à domicile pendant le confinement. — Terres de jeux
  • Depuis le confinement, le jeu de société a la cote auprès des Français.
  • A Rennes, la boutique Terres de jeux a décidé de faire de la livraison à domicile.
  • Dans le même temps, le site de La Poule à pois a vu le nombre de commandes être multiplié par deux.

Oubliez les pizzas et les sushis. Faites place à la livraison de jeux de société. A Rennes, la boutique Terres de jeux a été contrainte de fermer en raison des mesures de confinement destinées à freiner la propagation de l’épidémie de coronavirus. Pour continuer d’exister et de remplir sa mission de divertissement, l’enseigne s’est lancée dans la livraison à domicile de jeux de société. Une initiative improvisée qui rencontre son petit succès et illustre parfaitement la tendance : la France confinée adore jouer.

Pour l’heure, il livre seul, avec sa voiture personnelle. « C’est un peu le système D », reconnaît Vianney Van Leemputten, responsable du magasin Terres de jeux, qui vient d’investir dans un GPS. Depuis le début du reconfinement, il sillonne Rennes et les environs pour livrer quelques jeux de société commandés par téléphone. « Ce sera modeste par rapport au chiffre d’affaires habituel mais ça importe peu. Ce que l’on veut, c’est que les gens jouent ». Depuis le premier confinement, ses trois boutiques rennaises ont cartonné, confirmant l’excellente santé du secteur depuis quelques années. « Pendant le confinement, les gens ont ressorti les vieux jeux des tiroirs. On a vu beaucoup de clients novices qui avaient joué au Monopoly ou à Risk venir nous voir pour des conseils ».

« On avait arrêté de jouer en France »

Au-delà de ces références mythiques, les jeux comme « 7 wonders duel », « Schotten-Totten », « Six qui prend » ou « Splendor » sont devenus des best-sellers dans les boutiques spécialisées. « Pendant trente ans, on avait arrêté de jouer en France parce qu’il y avait la télé, les consoles, les ordinateurs. Mais on y revient. Le jeu de société a explosé ces dernières années. Il y a sans cesse des nouveautés », assure Guillaume Amy, fondateur de La Poule à pois. Quand il a repris la boutique de 25 m² dans la vieille rue de la Madeleine à Châteaugiron, il n’imaginait pas qu’il générerait deux millions d’euros de chiffre d’affaires dix ans plus tard.

Si sa boutique a déménagé deux fois pour s’agrandir, elle s’appuie aussi sur un site Internet qui aura vu passer 50.000 commandes cette année. Dans la zone commerciale Univer de Châteaugiron, son drive a déjà reçu une centaine de commandes en dix jours. Et le nombre de commandes sur son site a plus que doublé depuis le reconfinement. « C’est du délire. On voit que les gens ne veulent pas tous aller sur Amazon. Ils cherchent du conseil, des connaisseurs », explique le patron de la Poule à pois. Méconnues du grand public, les nouvelles stars du jeu de société comme le Français Asmodée connaissent des croissances folles depuis quelques années. La France joue, et c’est bon pour le moral.