Coronavirus en Occitanie : La présidente de région Carole Delga demande la fermeture des lycées « au moins une demi-journée » la semaine prochaine

COVID-19 Carole Delga a écrit à Jean-Michel Blanquer pour lui demander de libérer « au moins une demi-journée » dans les lycées la semaine prochaine afin d’organiser le protocole sanitaire

N.S.
— 
Carole Delga, la présidente socialiste de la Région Occitanie
Carole Delga, la présidente socialiste de la Région Occitanie — A. Robert - Sipa

La lettre ouverte, datée de jeudi et publiée vendredi, est adressée à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale. La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, lui demande « de libérer au moins une demi-journée dès la semaine prochaine » dans les lycées, dont la région a la charge.

Une requête faite « au nom de l’intérêt sanitaire de tous », précise l’élue socialiste, qui doit permettre de réunir dans chaque établissement « l’ensemble des acteurs de leur communauté éducative permettant, dans la concertation, d’appliquer le protocole [sanitaire] dans les meilleures conditions : évolution des emplois du temps, organisation pédagogique et modalité d’accès au service de restauration ».

En pleine expansion de l’épidémie de coronavirus, la question de l’application du protocole sanitaire dans les écoles, collèges et lycées se trouve au cœur des préoccupations de la communauté éducative et des élèves, notamment depuis le retour des vacances de la Toussaint.

Le président du CD 31 veut « le dédoublement des classes »

A l’opposé de Carole Delga, qui plaide pour garder les établissements scolaires ouverts, Georges Méric, président (PS) du conseil départemental de la Haute-Garonne (CD 31), a déjà demandé la fermeture de ceux du secondaire « car la contagiosité des collégiens et lycéens est sous-estimée. »

Ce vendredi, il préconise « a minima » « le dédoublement des classes [un jour sur deux] qui permettrait de réduire les effectifs et améliorer notamment la gestion sur la restauration scolaire ».