Strasbourg s’oppose à l’implantation d’Amazon dans le Haut-Rhin

COMMERCE La maire écologiste de Strasbourg et la présidente de l’Eurométropole Pia Imbs s’opposent au projet d’installation d’Amazon à Ensisheim, dans le Haut-Rhin

G.V. avec AFP

— 

Illustration. Dans un entrepôt Amazon.
Illustration. Dans un entrepôt Amazon. — Hasan Bratic/SIPA

Dans un communiqué commun envoyé mercredi soir, la maire écologiste de Strasbourg Jeanne Barseghian et Pia Imbs, présidente de l’Eurométropole ont exprimé leur « soutien aux opposants » sur le projet d’implantation d’un entrepôt Amazon de 19 hectares… à Ensisheim, près de Mulhouse dans le Haut-Rhin. Elles soulignent les « impacts négatifs directs qu’un tel projet engendrerait » et rappellent leur attachement à «  la transition écologique » et au «  maintien de l’emploi sur notre territoire ».

Les deux élues « alertent la préfecture sur l’expansion de tels mastodontes » de la vente en ligne qui « provoquerait la destruction nette d’emplois ». Elles soulignent également les « impacts irréversibles de ce commerce mondial sur le plan climatique ».

Une annonce reportée

Un communiqué venu en soutien à des élus et des opposants qui appellent à une manifestation ce jeudi devant la préfecture de Colmar, alors que le Coderst (conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques) du Haut-Rhin devait se réunir pour rendre un avis sur ce projet d’implantation. Devait, car selon la préfecture, « le Coderst a été reporté suite aux contraintes de réunions liées aux mesures sanitaires […] au même titre que d’autres réunions ». « La date du prochain Coderst n’a pas encore été fixée », a-t-elle ajouté.

Loïc Minery, conseiller municipal écologiste de Mulhouse (Haut-Rhin) et vice-président de l’agglomération Mulhouse Alsace, a dénoncé l’implantation de ce qu’il présente comme le « plus grand entrepôt logistique de e-commerce du pays », dont l’autorisation constituerait « un coup de poignard dans le dos » des commerçants régionaux.