« Coup de pouce vélo » : Gros succès pour le dispositif avec 900.000 vélos réparés

AIDE Le coup de pouce vélo a permis de dynamiser l'emploi dans le secteur de la réparation de cycles

20 Minutes avec agence

— 

Un vélo. (Illustration)
Un vélo. (Illustration) — Free-Photos / Pixabay

Mis en place par le gouvernement dans le cadre du déconfinement, le coup de pouce vélo a permis de réparer 900.000 vélos selon la FUB (Fédération des usagers de la bicyclette). Valable jusqu’à la fin de cette année, le dispositif permet de réparer son vélo en bénéficiant d’une aide de 50 euros.

« Lors du lancement de l’opération, on tablait sur un million de vélos. A l’époque, le gouvernement nous trouvait très ambitieux, mais nous y sommes presque. Sauf catastrophe, le million de vélos sera atteint, voire dépassé le 31 décembre, date de la fin de l’opération », confie Olivier Schneider, président de la FUB à BFMTV. Plusieurs facteurs ont permis de remplir les objectifs.

Pénurie de vélos neufs

D’une part, il y a le souhait des Français de s’engager pour des mobilités douces et la mise en place de nouvelles pistes cyclables. La crise sanitaire est aussi passée par là. Car ceux qui veulent un vélo neuf ont, parfois, beaucoup de mal à s’en procurer un. Et ça ne va pas s’arranger. La pénurie pourrait durer jusqu’en 2021 selon les fabricants, précise BFMTV.

Le coup de pouce vélo comporte deux volets : la réparation d’un vieux cycle mais aussi une « remise en selle », consistant en une séance d’1h30 à 2 h pour mieux appréhender la circulation à vélo. Ce plan, qui était financé à hauteur de 60 millions d’euros initialement, a reçu une rallonge de 20 millions d’euros en septembre dernier.

La FUB demande que l’opération soit reconduite en 2021. Pour financer l’aide, qui serait toujours de 50 euros, l’Etat pourrait réduire sa participation et les collectivités locales prendraient le relais. Certaines villes participent déjà à cet effort comme Rouen ou Mayenne. Pour Olivier Schneider, les pouvoirs publics ont tout à y gagner. 500 emplois ont déjà été créés et de nombreuses entreprises de réparations de cycles pourraient voir le jour. On en compte actuellement 5.000 sur le territoire.