Toulouse : Les imprimantes piratées d’une société diffusent des menaces terroristes

APOLOGIE Une société de Colomiers, dans la banlieue toulousaine, a vu certaines de ses imprimantes sortir « toutes seules » des messages faisant l’apologie du terrorisme

N.S.

— 

Les employés d'une société de Colomiers ont découvert des messages à caractère terroriste diffusées par des imprimantes piratées. Illustration.
Les employés d'une société de Colomiers ont découvert des messages à caractère terroriste diffusées par des imprimantes piratées. Illustration. — Pixabay

Les employés d’une papeterie de Colomiers , près de Toulouse, ont eu une très mauvaise surprise la semaine dernière. A leur arrivée au travail, ils ont découvert des menaces terroristes diffusées par une imprimante de la société, visiblement piratée. Selon La Dépêche du Midi, cette machine a « craché » près de 500 feuilles de format A4 dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 octobre, avec des têtes décapitées et des messages contentant des menaces et des références au meurtre de Samuel Paty, le 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine.

Bis repetita le jeudi 30 octobre, quelques heures après l’attentat de Nice qui a fait trois morts : d’autres messages de la même teneur sont sortis automatiquement. Le quotidien régional évoque aussi des affiches où figuraient Emmanuel et Brigitte Macron.

Une enquête confiée au SRPJ de Toulouse

Joint par 20 Minutes, le procureur de la République de Toulouse Dominique Alzéari confirme « la réception fin octobre à plusieurs reprises d’images accompagnées de messages à caractère apologique sur des imprimantes d’une société située à Colomiers ».

« Les investigations confiées au SRPJ [service régional de police judiciaire] de Toulouse sont suivies des chefs d’apologie du terrorisme, de menaces de mort par écrit et d’infraction en matière de système de traitement automatique », précise le procureur.