Confinement : L’application « Tous anti-Covid » permet de générer une attestation de sortie en quelques secondes

CORONAVIRUS La mise à jour de l’application de traçage des cas contacts permet désormais d’obtenir une attestation dérogatoire très rapidement

20 Minutes avec AFP

— 

L'application Tous Anti-Covid du gouvernement peut maintenant générer très rapidement des attestations de sortie grâce à un formulaire prérempli.
L'application Tous Anti-Covid du gouvernement peut maintenant générer très rapidement des attestations de sortie grâce à un formulaire prérempli. — ALLILI MOURAD/SIPA

Le gouvernement fait tout convaincre les Français de télécharger son appli. Ce mardi, l’application « Tous anti-Covid » a déployé une toute nouvelle fonctionnalité concernant les attestations de déplacement, rapporte BFMTV. Au lieu de renvoyer sur le site du gouvernement, l’appli permet de générer directement une dérogation de sortie via sa plateforme et encore plus rapidement qu’avec le formulaire d’attestation classique.

En effet, cette fonctionnalité disponible dans l’onglet « Plus » et accessible après une mise à jour, enregistre les informations personnelles de l’utilisateur, tel que le nom, le prénom, la date de naissance etc. Il n’est donc plus nécessaire de remplir entièrement le formulaire à chaque sortie, faisant économiser aux utilisateurs un maximum de temps. « L’attestation peut être générée directement, même sans connexion, et le QRcode est stocké dans l’application », a précisé Cédric O, le secrétaire d’État au numérique.

Encore 8 millions de téléchargements nécessaires pour être efficace

Alors qu’elle avait été boudée lors au début de l’épidémie de Coronavirus, l’application « Tous anti-Covid » connaît un regain d’intérêt chez les Français depuis les nouvelles mesures de restrictions. « On est au-dessus de 7 millions de téléchargements, soit un peu plus de 10 % de la population et 4,5 millions d’activations supplémentaires en 10 jours », a indiqué le secrétaire d’État.

Selon l’Inserm, pour que l’appli soit efficace, il faudra qu’elle soit téléchargée « par un minimum de 20 % des Français », indique Cédric O, qui reconnaît qu’il s’agit d’un « objectif ambitieux mais atteignable ». « Il faut qu’on soit 15 millions à la sortie du confinement si on veut faire en sorte que l’application soit vraiment utile, particulièrement dans les lieux publics où on reste longtemps comme les salles de cinéma, les restaurants ou les transports collectifs, et éviter une politique de « Stop and Go » qui serait catastrophique », conclut le secrétaire d’État.