Coronavirus : Les personnels hospitaliers et des Ehpad publics seront augmentés le 1er décembre

SANTE Le « Ségur de la santé » cet été avait acté une revalorisation de 183 euros net mensuels pour les personnels du secteur public

20 Minutes avec AFP

— 

Une manifestations de personnels hospitaliers à Nice, le 30 juin 2020.
Une manifestations de personnels hospitaliers à Nice, le 30 juin 2020. — Frederic DIDES/SIPA

Les promesses se concrétisent. Les personnels hospitaliers et professionnels des Ehpad publics verront leurs rémunérations revalorisées au 1er décembre et non en mars, conformément aux annonces faites mi-octobre par le gouvernement, selon un arrêté publié ce dimanche au Journal officiel.

Le « Ségur de la santé » cet été avait acté une revalorisation de 183 euros net mensuels pour les personnels du secteur public en deux phases, avec une première hausse d’environ 90 euros au 1er septembre, le complément devant intervenir au 1er mars 2021.

Versement finalement anticipé

Au terme d’une nouvelle journée de grève à l’hôpital et en pleine reprise de l’épidémie de Covid-19, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé le 15 octobre un versement anticipé « avant la fin de l’année ». L’arrêté acte ainsi la date du 1er décembre pour le versement d’un complément de traitement indiciaire.

Dans un communiqué commun, le ministre de la Santé Olivier Véran et la ministre déléguée chargée de l’Autonomie Brigitte Bourguignon soulignent que « près de deux millions de professionnels des établissements de santé et des Ehpad – infirmiers, aides-soignants, sages-femmes, manipulateurs-radio, secrétaires médicaux… – verront leur rémunération augmentée de 183 euros net/mois ».

100.000 médecins concernés par une indemnité spéciale

Pour les médecins de l’hôpital public, la revalorisation de l’indemnité d’engagement exclusif de service public (IESPE), également prévue dans le cadre du Ségur, entrera aussi en vigueur le 1er décembre. L’indemnité sera portée à 1.010 euros brut mensuels, précise le communiqué, en indiquant que « 100.000 médecins » seront concernés.

« L’anticipation de ces revalorisations correspond à un engagement sans précédent du gouvernement compte tenu de la mobilisation exceptionnelle des professionnels de santé pour faire face à l’épidémie de Covid-19 », ajoutent les ministres.