Confinement : Télétravail, chômage partiel, poursuite de l’activité… Ce qu’a annoncé Emmanuel Macron sur la vie professionnelle

CONFINEMENT « Partout où c’est possible, le télétravail sera à nouveau généralisé », a affirmé le président de la République lors de son allocution télévisée ce mercredi soir

Cl.G. avec AFP

— 

Emmanuel Macron lors de son allocution, mercredi 28 octobre 2020.
Emmanuel Macron lors de son allocution, mercredi 28 octobre 2020. — AFP

« Le travail pourra continuer. » C’est la principale différence entre le confinement qui entrera en vigueur pour quatre semaines dans la nuit de jeudi à vendredi et celui qui avait été instauré au printemps dernier pour lutter contre la propagation du coronavirus. Lors de son allocution, ce mercredi soir à 20 heures, le président de la République a indiqué que l’activité économique et professionnelle continuerait « avec plus d’intensité » au cours des prochaines semaines.

« Je vous invite à travailler »

« Vous pourrez sortir pour travailler », a notamment assuré Emmanuel Macron, qui a précisé que l’attestation de sortie, qui fera son grand retour, prévoira ce motif de sortie. « Partout où c’est possible, le télétravail sera à nouveau généralisé », a-t-il néanmoins indiqué.

Selon le chef de l’Etat, « les guichets des services publics resteront ouverts. Les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner. L’économie ne doit ni s’arrêter ni s’effondrer. » Et d’ajouter : « Je vous invite donc à participer de cet effort à travailler et à soutenir les entreprises qui, près de chez vous, ont innové. »

Poursuite des mesures de chômage partiel

Les salariés et les employeurs « qui ne peuvent pas travailler continueront […] à bénéficier du chômage partiel et nous compléterons par des mesures de trésorerie pour les charges, les loyers des prochaines semaines », a promis Emmanuel Macron, soulignant que les modalités de nouveau confinement seraient précisées jeudi par le Premier ministre lors d’une conférence de presse. Un « plan spécial » sera notamment dédié aux travailleurs indépendants, commerçants, ainsi qu’aux TPE et PME, a assuré le président de la République.