Coronavirus en Bretagne : Le plan blanc activé dans tous les hôpitaux

EPIDEMIE Quatre patients atteints du Covid-19 ont été transférés depuis Avignon ce mercredi

Camille Allain
Un soignant marche dans les couloirs du CHU Pontchaillou, à Rennes.
Un soignant marche dans les couloirs du CHU Pontchaillou, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Le CHU de Brest a accueilli quatre nouveaux patients atteints du Covid-19 en provenance du Sud mercredi. Après avoir reçu quatre malades hospitalisés à Nîmes mardi, la cité du Ponant a cette fois pris en charge quatre patients qui étaient en réanimation à Avignon. Pour justifier ce second transfert, l’Agence régionale de santé évoque « une répartition de l’effort face à la remontée épidémique » et précise que « les disponibilités actuelles de réanimation en Bretagne permettent de réaliser cet accueil dans le cadre de la solidarité nationale entre régions ».

Dans le même temps, l’ARS a demandé à tous les hôpitaux et cliniques de la région bretonne d’activer leur « plan blanc », leur permettant de déprogrammer des interventions non urgentes et de réaffecter du personnel dans les unités Covid si besoin. Ce plan permet également aux établissements de rappeler du personnel « lorsque les renforts ne sont pas suffisants ». La région compte actuellement 175 places en réanimation. Une capacité qui pourrait être doublée en cas de pic épidémique.

Mercredi soir, 52 personnes se trouvaient en réanimation dans les hôpitaux bretons et 300 autres patients étaient hospitalisés en unité Covid. Des chiffres en constante progression ces derniers jours mais qui ne connaissent pour l’heure pas d’explosion, permettant à la région de soulager d’autres hôpitaux saturés. En quarante-huit heures, un peu moins de 2.000 nouveaux cas positifs ont été enregistrés dans la région, portant le taux d’incidence à 173 cas pour 100.000 habitants. L’Ille-et-Vilaine reste de loin le département le plus touché avec un taux d’incidence à 253 même si sa progression est restée contenue ces deux derniers jours.