La préfète de Bretagne Michèle Kirry quitte la région

POLITIQUE Elle sera remplacée par Emmanuel Berthier, qui exerçait comme directeur général des Outre-Mer.

Camille Allain

— 

La préfète de Bretagne Michèle Kirry quitte la région pour exercer à Paris.
La préfète de Bretagne Michèle Kirry quitte la région pour exercer à Paris. — C. Allain / 20 Minutes

Presque deux ans jour pour jour après son arrivée en Bretagne, la préfète d’Ille-et-Vilaine Michèle Kirry doit quitter la région. La décision a été actée ce mercredi en Conseil des ministres. Elle a été nommée présidente du conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation et rentre à Paris. Avant son départ, elle aura autorisé 5.000 personnes à assister au premier match de Ligue des champions du Stade Rennais. Elle sera remplacée par Emmanuel Berthier, qui exerçait comme directeur général des Outre-Mer.

Elle était arrivée à la naissance des Gilets jaunes, sans imaginer l’ampleur que prendrait ce mouvement en Bretagne comme partout en France. Deux ans après sa nomination, Michèle Kirry quitte la région en pleine crise sanitaire. Née dans l’Aube, elle n’avait alors qu’exercé que deux ans en région, quand elle avait été nommée dans la Nièvre de 2012 à 2014. Après avoir officié au sein de la Direction de la police nationale à Paris, elle avait été nommée en Bretagne où les ronds-points commençaient à être occupés. « Je vais devenir Bretonne », avait-elle déclaré à son arrivée. On ignore si elle en aura eu le temps.

Un nouveau préfet attendu

Celle qui était diplômée de la promotion Gambetta de 1993 à l’ENA va présider le conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation, une instance qui évalue et conseille les préfets et sous-préfets. Elle sera remplacée par Emmanuel Berthier, qui a déjà exercé les mêmes missions en Sarthe, en Moselle, dans l’Oise, en Hautes-Pyrénées ou encore en Guadeloupe. Il était depuis 2017 directeur général des Outre-Mer, une instance qui assiste le ministre et met en œuvre sa politique.