Toulouse : La gérante de l’escape game qui proposait d’éliminer Macron laissée libre après sa garde à vue

JUSTICE Auditionnée plusieurs heures, elle a été laissée libre et l'enquête se poursuit, a indiqué le parquet de Toulouse

20 Minutes avec AFP

— 

Lors d'une partie au sein de la salle d'escape game  Arkanes où les joueurs peuvent éliminer Emmanuel Macron.
Lors d'une partie au sein de la salle d'escape game Arkanes où les joueurs peuvent éliminer Emmanuel Macron. — Arkanes Facebook

Désormais, le jeu proposé par la salle est celui de ressusciter le Président. Il y a encore quelques jours, l’escape game toulousain Arkanes proposait d’éliminer Emmanuel Macron. Un scénario qui avait suscité la polémique et a conduit la gérante de la société en garde à vue, mardi. Elle a été auditionnée plusieurs heures, avant d’être laissée libre sans mise en examen.

De son côté le parquet a indiqué que l’enquête se poursuivait. « La mise en cause a convenu de la matérialité de ces faits, prétendant cependant ne jamais avoir voulu provoquer directement ou indirectement à la commission d’une quelconque atteinte à l’intégrité physique du président de la République », ont précisé les services du procureur de la République.

Après la parution d’un premier article dans La Dépêche du Midi, la gérante de l’établissement avait été la cible de nombreuses invectives sur les réseaux sociaux. Elle s’est « dite dépassée par les réactions des clients et par l’emballement médiatique dont elle a ensuite fait l’objet, admettant que ses propos publics ont selon elle parfois dépassé sa pensée », a souligné le parquet. Malgré les menaces, elle n’a pas souhaité déposer plainte, a-t-il ajouté.