Lyon : Les nouveaux élus écolos font évacuer le squat du collège Maurice Scève occupé par plus de 200 migrants

RELOGEMENT La métropole de Lyon s’engage à reloger tous les occupants du squat, à savoir entre 200 et 300 personnes

C.G. avec AFP
— 
Ce mardi matin, la métropole de Lyon et les services de l'Etat ont fait procéder à l'évacuation d'un squat de plus de 200 personnes à Lyon. (illustration)
Ce mardi matin, la métropole de Lyon et les services de l'Etat ont fait procéder à l'évacuation d'un squat de plus de 200 personnes à Lyon. (illustration) — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Les nouveaux élus écologistes de Lyon ont fait procéder mardi à l’évacuation d’un des plus vieux squats de la ville, occupé depuis deux ans par 200 à 300 personnes. Tout en promettant des solutions de relogement pour chacune d’entre elles.

L’opération a été menée mardi, en lien avec la préfecture du Rhône, dans les locaux de l’ancien collège Maurice Scève situé dans le 4e arrondissement de Lyon. Elle s’est déroulée « dans le calme et sans heurts », précise la métropole de Lyon dans un communiqué.


Hébergements provisoires à l’hôtel

« L’objectif est d’éviter toute remise à la rue. Toutes les personnes présentes ce matin au collège dormiront à l’hôtel dès ce soir », précise-t-elle décrivant dans ce squat des « conditions de vie insalubres » et « humainement dégradantes ».


Dans un second temps, les demandeurs d'asile majeurs seront pris en charge par les services de l’État tandis que la métropole proposera un hébergement « pérenne et digne » aux mineurs non accompagnés.

Pour ceux des squatteurs déboutés du droit d’asile, un hébergement temporaire est proposé s’ils acceptent une solution de retour volontaire dans leur pays d’origine, précise-t-on à la préfecture.