Couvre-feu en Haute-Garonne : Le masque désormais obligatoire dans toutes les communes du département

CORONAVIRUS La préfecture de Haute-Garonne a publié ce samedi un arrêté pour préciser les modalités du couvre-feu dans le département

Nicolas Stival

— 

Le masque était déjà obligatoire dans les rues de Toulouse, il l'est désormais dans toutes les rues et les lieux publics de la Haute-Garonne.
Le masque était déjà obligatoire dans les rues de Toulouse, il l'est désormais dans toutes les rues et les lieux publics de la Haute-Garonne. — Frédéric Scheiber / 20 Minutes
  • Jusque-là limité à 43 communes de l’agglomération toulousaine, le couvre-feu est désormais en vigueur dans toute la Haute-Garonne.
  • Le masque est rendu obligatoire dans tous les espaces et lieux publics du département.

Fini les différences entre communes. Comme annoncé jeudi par le Premier ministre Jean Castex, toute la Haute-Garonne, comme 52 autres départements et la Polynésie, est désormais placée sous couvre-feu, de 21 h à 6 h. La préfecture a publié ce samedi un arrêté pour préciser les modalités de cette décision, prise dans un contexte de propagation rapide du coronavirus. « Elles entrent en vigueur immédiatement et s’appliquent jusqu’au 13 novembre inclus », indique le texte.

Interdiction de la majeure partie des activités sportives et culturelles en intérieur, jauge des événements limité à 1.000 personnes… 1,4 million de Haut-Garonnais, soit la totalité de la population, sont placés à la même enseigne que les 45 autres millions de Français sous couvre-feu.

De Fronton à Luchon, les plus de 11 ans doivent porter un masque « sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public entre 6 h et 3 h ». Seules exceptions : les personnes pratiquant une activité sportive en plein air, celles qui circulent dans les espaces naturels classés et les personnes handicapées munies d’un certificat médical.

Un taux d’incidence de 547,9 pour 100.000 habitants chez les 20-30 ans

La préfecture indique par l’ailleurs que « sur l’ensemble de la Haute-Garonne, le taux d’incidence est désormais à 306,2 pour 100.000 habitants, nettement supérieur au seuil d’alerte maximale fixé à 250 pour 100.000 habitants ». Il atteint même 547,9 chez les 20-30 ans. « S’il est inférieur pour nos aînés [les 60-70 ans], avec 195,6 cas pour 100.000 habitants, il continue d’augmenter pour cette population particulièrement vulnérable, assure le texte. Le taux de positivité dans le département est à 14,8 %. »

Dans dix intercommunalités du département, le taux d’incidence général « a dépassé le seuil d’alerte maximal ou est sur le point de le dépasser, allant de 238,5 [communauté de communes de la Save au Touch] à 373,7 [Toulouse Métropole] ».

Pour compléter ce tableau peu réjouissant, la préfecture de Haute-Garonne fait un point sur le système hospitalier : « Sur l’ensemble de la région Occitanie, le taux d’occupation des lits de réanimation est désormais proche de 45 %. Rappelons que le seuil d’alerte maximale est à 30 %. Si la dynamique des contaminations n’est pas cassée, une nouvelle saturation du système hospitalier est à craindre prochainement. »

Dans l’ensemble de la région Occitanie, seuls trois départements échappent pour l’heure au couvre-feu : l’Aude, le Gers et le Lot.