Avignon : Une femme étrangle une infirmière en rajoutant « Heureusement il y a des terroristes »

HOPITAL La femme n’avait pas supporté que son conjoint ne puisse pas l’accompagner lors de la prise de sang

J.-L.D.

— 

Une radiographie (illustration).
Une radiographie (illustration). — Pixabay

« Une agression odieuse au sein même de l’hôpital ». C’est ainsi que la partie civile a dénoncé les actes d’une femme de 26 ans qui devait effectuer une prise de sang au sein de l’hôpital d’Avignon, le 14 septembre 2018.

Comme le rapporte La Provence, cette femme n’avait pas supporté que son compagnon soit interdit de l’accompagner dans la salle de prélèvement, et avait menacé l’infirmière et ses enfants, en concluant ses menaces d’un « Heureusement, il y a des terroristes ». Priée de s’excuser par un autre soignant présent, la dame avait continué de proférer des menaces tout en étranglant carrément l’infirmière.

Au procès vendredi, où l’accusée n’a pas daigné se rendre, la vice-procureure a réclamé une peine de six mois de prison. Après délibération, le tribunal l’a condamnée à huit mois de prison et 3.000 euros d’amende. 1.000 euros ont été alloués au civil à l’infirmière en réparation de son préjudice moral, et 400 € pour ses frais de justice. L’hôpital​, quant à lui, est dédommagé d’un euro symbolique.