Couvre-feu dans les Pyrénées-Atlantiques : Les bars fermés, les plages autorisées

EPIDEMIE Le préfet Eric Spitz a détaillé ce vendredi les conséquences du passage en couvre-feu pour les Pyrénées-Atlantiques, notamment en ce qui concerne les établissements de la restauration

Mickaël Bosredon

— 

La ville de Bayonne, le 7 juillet 2020
La ville de Bayonne, le 7 juillet 2020 — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Les Pyrénées-Atlantiques sont un des deux départements de Nouvelle-Aquitaine concernés par le couvre-feu.
  • Les bars ferment toute la journée, tandis que les établissements recevant du public ferment de 21 h à 6 h.
  • Ces mesures entrent en vigueur pour trois semaines.

Seulement deux départements en Nouvelle-Aquitaine sont concernés par le couvre-feu depuis les annonces gouvernementales jeudi soir : la Haute-Vienne et les Pyrénées-Atlantiques. «  Le sens de cette mesure qui entre en vigueur dans la nuit de vendredi à samedi, est d’éviter les contacts entre les familles tout en respectant la vie économique et sociale, et vivre à peu près normalement jusqu’à 21 h » a rappelé ce vendredi le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Eric Spitz.

« La quasi-totalité des mesures prises dans le département sont des mesures automatiques, comme la fermeture des bars toute la journée à compter de samedi », a insisté le préfet. « Seuls restent ouverts en journée les restaurants, donc les établissements à même de proposer un véritable menu », précise Eric Spitz. « Certains bars à tapas peuvent être considérés comme restaurants, mais il faut que la restauration soit une activité habituelle de l’établissement, et il y aura des contrôles », ajoute-t-il.

Jauge pour les grands événements de 5.000 à 1.000 personnes

Outre la fermeture des bars, et la fermeture des établissements recevant du public de 21 h à 6 h, une des principales conséquences du passage en couvre-feu, est que la jauge pour les grands événements passe de 5.000 à 1.000 personnes. « Il y a aussi une fermeture complète des salles de jeux, casinos, des salles temporaires (lieux et foires d’exposition, salons), de la plupart des établissements sportifs et des piscines couvertes (les activités des groupes scolaires et des jeunes de moins de 18 ans peuvent notamment se poursuivre), ainsi qu’une interdiction des fêtes foraines. » L’accès aux plages reste en revanche autorisé. Pour la rentrée étudiante, il y aura une réduction de l’accueil des étudiants à 50 % des capacités dans les établissements, dans les restaurants et bibliothèques universitaires.

Ces mesures sont valables pour trois semaines avant d’être réévaluées, et des attestations de déplacement dérogatoire seront possibles entre 21 h et 6 h, pour exercer une activité professionnelle notamment.

32 clusters dans le département

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques a indiqué que le taux d’incidence dans le département atteint désormais 254 pour 100.000 habitants, et le taux de positivité 13 %. « La situation hospitalière n’est pas bonne avec 44 personnes hospitalisées contre 30 il y a une semaine, poursuit Eric Spitz. Nous avons aussi dix personnes en réanimation, c’est donc une situation tendue, car il y a d’autres personnes en réanimation pour d’autres motifs, et il ne faudrait pas en arriver à déprogrammer des opérations. » Quelque 32 clusters ont été identifiés dans le département, « dont l’immense majorité est liée au monde sportif ».

En Nouvelle-Aquitaine, Le taux d’incidence est à 120,3 pour 100.000 habitants, avec une dynamique à la hausse, indique ce vendredi l'ARS.