Perpignan : L'avocat d'un homme de 300 kg, bloqué chez lui, appelle à l'aide le ministère de l'Intérieur

SANTE L'homme n'a pas bougé de son logement depuis plusieurs mois

N.B.

— 

Une rue, à Perpignan (illustration)
Une rue, à Perpignan (illustration) — NICOLAS JOSE/SIPA

Depuis plusieurs mois, un homme est bloqué chez lui, dans une maison du quartier pauvre Saint-Jacques, à Perpignan(Pyrénées-Orientales). Ce quinquagénaire, qui pèse près de 300 kg, est bloqué au sol, depuis une chute. Il reste, depuis, assis, sans bouger, dans un logement vétuste. Ses proches remuent ciel et terre pour qu’on les aide à le prendre en charge, et à l’évacuer. En vain.

Son avocat, Jean Codognès, alerte l’Etat. Il a envoyé jeudi un courrier au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour que l’on se penche sur le sort de cet homme.

Une plainte pour « non-assistance à personne en danger » ?

« Je demande que l’on mette fin à ce cinéma », confie à 20 Minutes l’avocat perpignanais, qui pointe l’urgence de la situation de son client, dont la prise en charge n’a, pour l’instant, pas été acceptée par des hôpitaux de la région.

Jean Codognès n’exclut pas, par ailleurs, de déposer une plainte pour « non-assistance à personne en danger ». « Je vais la rédiger », assure l’avocat.