Coronavirus à Lille : Bars fermés et couvre-feu dans tout le Nord Pas-de-Calais placé en alerte maximale

SANTE Après la métropole de Lille la semaine dernière, l’ensemble des départements du Nord et du Pas-de-Calais subissent des mesures plus restrictives dans la lutte contre le Covid

Francois Launay

— 

La rue Faidherbe de Lille pendant le couvre-feu
La rue Faidherbe de Lille pendant le couvre-feu — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Le répit aura été de courte durée. Une semaine après les 95 communes de la métropole lilloise, l’ensemble des départements du Nord et du Pas-de-Calais ont été placés en alerte maximale au coronavirus comme l’a annoncé ce jeudi le premier ministre Jean Castex.

Que l’on soit à Lille, Valenciennes ou Arras, sur les plages de la Côte d’Opale ou dans la campagne audomaroise, le couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin s’appliquera partout dans les deux départements à partir de samedi.

Au total, ce sont près de 4,1 millions d’habitants qui sont concernés. Outre le couvre-feu, les bars seront également fermés dans chaque endroit du Nord et du Pas-de-Calais. Même chose pour les salles de sport.

Services de réanimation saturés et taux d’incidence en augmentation

Des mesures restrictives prises par le gouvernement pour tenter de faire baisser le taux d’incidence (nombre de cas positifs pour 100.000 habitants) qui a encore augmenté cette semaine (+170 dans le Nord, + 80 dans le Pas-de-Calais).

La quasi-saturation des services de réanimation dans les secteurs concernés (92 % dans le Nord, 97 % dans le Pas-de-Calais) explique également cette décision. Preuve de la gravité de la situation, le plan blanc vient d’être activé dans tous les hôpitaux de la métropole lilloise. A noter que dans les autres départements des Hauts-de-France, l’Oise passe aussi en alerte maximale. L’Aisne et la Somme sont (pour l’instant) préservés.