Coronavirus en Occitanie : Tous les départements de Midi-Pyrénées concernés par le couvre-feu sauf le Lot et le Gers

EPIDEMIE Alors que seules 43 communes de l’agglomération toulousaine étaient concernées par la Haute-Garonne, dès vendredi, tout le département sera concerné ainsi que l’Ariège, l’Aveyron, les Hautes-Pyrénées, le Tarn et le Tarn-et-Garonne

B.C.

— 

Des contrôles de gendarmerie réalisés en Haute-Garonne durant le couvre-feu.
Des contrôles de gendarmerie réalisés en Haute-Garonne durant le couvre-feu. — F. Scheiber / SIPA

Les – mauvais – chiffres concernant la circulation du coronavirus laissaient présager une extension du couvre-feu dans d’autres villes d'Occitanie. Après les métropoles de Toulouse et Montpellier, d’autres territoires de la région vont être soumis au couvre-feu, tous dépassants le seuil critique de 250 cas nouveaux positifs pour 100.000 habitants.

Ce jeudi soir, Jean Castex a indiqué qu’une grande partie de l’ancien territoire de Midi-Pyrénées serait soumise à compter de vendredi soir aux mêmes restrictions que 54 autres départements. Dans les départements de l’Ariège, de l’Aveyron, du Tarn, du Tarn-et-Garonne et des Hautes-Pyrénées, la circulation des personnes y sera interdite entre 21 h et 6 h du matin sauf exception et ce pour une durée de six semaines.

Taux de positivité élevé

Depuis le 17 octobre, seules 43 communes de la grande agglomération toulousaine étaient concernées par cette mesure. A compter de ce vendredi soir, l’ensemble du département de la Haute-Garonne y sera soumis. Seuls les départements voisins de l’Aude, du Lot ou encore du Gers ne sont donc pas soumis à ces restrictions.

Dans son dernier bulletin hebdomadaire de mardi, l’Agence régionale de santé d’Occitanie indiquait une hausse des hospitalisations de Covid-19, s’établissant à 874 patients (+159) dont 201 en réanimation (+29). Elle comptabilisait aussi 14.293 positifs détectés depuis le 13 octobre, avec un taux de positivité de 12,3 %.