Coronavirus à Strasbourg : Finalement, c’est un couvre feu qui frappe le Bas-Rhin

SANTE Le Premier ministre Jean Castex a annoncé un couvre-feu dans le département du Bas-Rhin

Gilles Varela

— 

Strasbourg le 09 03 2014. Dans les rues de Strasbourg la nuit.
Strasbourg le 09 03 2014. Dans les rues de Strasbourg la nuit. — G. Varela \ 20 Minutes

C’était redouté, on en parlait dans les rues de Strasbourg sans y croire vraiment : c’est finalement arrivé. Le Premier ministre Jean Castex a placé en alerte maximale ce vendredi 22 octobre le Bas-Rhin. Conséquence un couvre-feu dans tout le département sera mis en place dès ce vendredi minuit de 21 h à 6 h du matin. Et cela pour six semaines.

Une décision prise malgré des chiffres du Covid qui n’atteignent pas (encore) ceux d’autres départements ou métropoles jusqu’ici concernés par ces mesures restrictives. Le taux d’incidence dans le Bas-Rhin ne dépasse pas les 236 cas pour 100.000 habitants.

Le Covid monte en flèche

Malgré tout, ce qui a certainement fait la différence, c’est le taux d’incidence qui a quasiment doublé en une semaine dans l’eurométropole de Strasbourg. Il franchit l’un des seuils théoriques de l’alerte maximale, fixé à 250, avec près de 300 nouveaux cas pour 100.000 habitants, mais aussi un taux de positivité de 9 %. Autre marqueur important, la montée en flèche du taux d’incidence pour les personnes de plus de 65 ans et qui s’élève dans le Bas-Rhin à 148 cas pour 100.000 habitants, presque le triple du seuil d’alerte.

Ce jeudi matin, la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian annonçait un marché de Noël 2020 sans chalet lors d’une conférence de presse, autant dire l’annulation du marché, tout en révélant « qu’un couvre-feu était envisagé par le gouvernement ». C’est donc à présent chose faite.