Lyon : Un nouvel archevêque nommé par le Pape pour remplacer le cardinal Barbarin

EGLISE Monseigneur Olivier de Germay, 60 ans, était jusqu'à présent l'évêque d'Ajaccio. Il succède à Philippe Barbarin, qui a démissionné en mars de sa fonction d'archevêque de Lyon après quatre années de tempête liée à l'affaire Preynat

Elisa Frisullo

— 

Monseigneur Olivier de  Germay a été nommé par le Pape archevêque de Lyon pour remplacer le cardinal Barbarin.
Monseigneur Olivier de Germay a été nommé par le Pape archevêque de Lyon pour remplacer le cardinal Barbarin. — diocèse d'Ajaccio
  • Un nouvel archevêque de Lyon a été nommé ce jeudi par le Pape.
  • Monseigneur Olivier de Germay, actuel évêque d’Ajaccio, va succéder au cardinal Barbarin, qui a démissionné en mars après des années de tempête liées à l’affaire Preynat.
  • Le nouveau Primat des Gaules doit être installé à Lyon le 20 décembre.

Il aura la lourde tâche d’insuffler un nouveau souffle dans un diocèse marqué des années de tempête et de remous judiciaires liés à l’affaire Preynat. Le Pape François a nommé ce jeudi archevêque de Lyon Monseigneur Olivier de Germay, annonce la Conférence des Evêques de France (CEF).

Jusqu’alors évêque d’Ajaccio, il succède ainsi au cardinal Philippe Barbarin, qui avait démissionné en mars après avoir été empêtré dans un scandale pédophile sans précédent dans l’Eglise de France. Un scandale qui lui a valu d’être condamné pour ses silences sur les abus sexuels de Bernard Preynat puis finalement acquitté par la justice en janvier 2020.

Un ancien officier parachutiste

Mgr Olivier de Germay, 60 ans, a été ordonné prêtre en 1998 et a été nommé évêque le 22 février 2012. Ingénieur de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr et diplômé d’une licence en théologie morale, l’homme d’Église, qui était officier parachutiste et se destinait à une carrière dans l’armée lorsqu’il a reçu « l’appel du Christ », a passé une dizaine d’années dans le diocèse de Toulouse, en Haute-Garonne, avant de rejoindre l’Ile de Beauté comme évêque en 2012. « Au sein de la conférence des évêques de France, Mgr Olivier de Germay est membre de la commission pour la catéchèse et le catéchuménat ainsi que du groupe de travail Église et bioéthique », précise la CEF, dans un communiqué.

Une messe d’installation le 20 décembre

Le nouveau Primat des Gaules sera installé à Lyon le dimanche 20 décembre lors d’une messe prévue en la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, à une heure qui reste à préciser. Une messe d’action de grâce sera présidée par Mgr Dubost, administrateur apostolique du diocèse de Lyon depuis le départ du cardinal Barbarin, est prévue ce vendredi à 19 h à Saint-Jean.

« J’ai tout à découvrir de ce beau diocèse dont je pressens déjà toute la richesse humaine et spirituelle. Je compte sur les fidèles de ce diocèse pour m’aider à le découvrir. Je compte aussi sur leur prière ! », confie dans le communiqué Mgr Olivier de Gamay, qui quittera la Corse « avec un vrai pincement au cœur ». « J’ai beaucoup reçu et appris au cours de ces huit années passées sur l’Ile de Beauté. La culture corse est pétrie de christianisme, et la laïcité est vécue ici sans crispation. Je remercie les Corses pour leur accueil chaleureux, pour leurs prières qui m’ont porté, et pour leur patience avec moi ! », souligne le nouvel archevêque de Lyon, qui avoue ne jamais avoir imaginé une telle nomination.

« J’ai dit au nonce que je ne me sentais absolument pas à la hauteur de cette responsabilité. Mais en échangeant avec lui, j’ai réalisé que cette nomination était très biblique ! Dans la Bible, en effet, Dieu choisit souvent celui auquel personne ne pense, le plus faible… »