Morbihan : En pétard, un apiculteur lâche 1.500 frelons asiatiques devant une mairie

BIODIVERSITE La municipalité de Mauron a porté plainte pour mise en danger de la vie d'autrui

C.A.

— 

Un frelon asiatique devant une ruche.
Un frelon asiatique devant une ruche. — A. Gelebart / 20 Minutes

« Il est moins cher de détruire que de protéger, sauver. Il est là le problème ». Christian Grasland est un homme en colère. Il y a dix jours, cet apiculteur de la région rennaise a déposé un nid de frelons asiatiques devant la mairie de Mauron, dans le Morbihan, où il souhaitait intervenir pour détruire un nid. D’après l’apiculteur, cité par Ouest-France, le nid abritait environ 1.500 spécimens de l’agressif insecte.

La municipalité a porté plainte auprès de la gendarmerie estimant que cette action avait mis en danger la vie d’autrui.

D’après Ouest-France, l’apiculteur, également habilité à détruire les nids de frelons, avait sollicité l’autorisation de la commune pour intervenir sur un terrain privé et mettre hors d’état de nuire les milliers d’insectes mangeurs d’abeilles. « Si le nid est si dangereux à la porte de la mairie et que je suis un fou de l’avoir posé là, pourquoi chez le particulier, il n’est pas tout aussi fou de le laisser là », a témoigné l’apiculteur auprès de nos confrères.