Haute-Garonne : Une lycéenne de 16 ans mise en examen après un désaccord sur le cours d'une enseignante

SOCIETE L’incident, portant sur le port du voile, a eu lieu le 9 octobre dans un lycée de Muret, près de Toulouse

H.M. avec AFP

— 

Un cours dans un lycée. Illustration.
Un cours dans un lycée. Illustration. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Cet incident survenu le vendredi 9 octobre au lycée Pierre-d'Aragon de Muret, au sud de Toulouse, prend un relief particulier après le drame de Conflans et a conduit à la mise en examen d’une lycéenne de 16 ans. Une enseignante a en effet porté plainte contre cette élève qui l’a violemment prise à partie après un cours d’éducation civique. « Le cours portait sur l’égalité femmes/hommes et la discussion a dérivé, amenant certains élèves à remettre en cause ses propos sur le port du voile », indique à 20 Minutes le rectorat de Toulouse, confirmant les informations de La Dépêche du Midi.

A l’issue du cours, donné devant une classe de CAP, une élève de 16 ans qui n’y avait pas assisté est venue insulter la professeure. « L’affaire a pris des proportions inadmissibles qui ont conduit le proviseur à prendre le jour même une mesure d’éloignement à l’encontre de cette élève. Il a entamé le lundi une procédure de sanction contre deux autres élèves qui accompagnaient » la lycéenne, poursuit le rectorat.

En liberté surveillée

L’enseignante s’est rendue dès le 9 octobre à la gendarmerie afin d’y déposer plainte « pour outrage » et son établissement lui a proposé un accompagnement psychologique.

L’enquête des gendarmes a suivi son cours et s’est emballée ce lundi quand plusieurs élèves ont été placés en garde à vue. Dominique Alzeari, le procureur de la République de Toulouse, indique ce jeudi soir que l’adolescente de 16 ans a été mise en examen pour « outrage à personne dépositaire d’une mission de service public dans un établissement scolaire ». Elle fait l’objet d’une mesure de « liberté surveillée », a ajouté le magistrat.