Halloween en Alsace : Au Haut-Koenigsbourg, une mystérieuse Dame blanche apparaît chaque année

ICI, TROUILLE A l’occasion d’Halloween, « 20 Minutes » vous fait découvrir des maisons hantées ou des lieux maudits un peu partout en France. Comme au château du Haut-Koenigsbourg, en Alsace, où une Dame blanche rôde…

Thibaut Gagnepain

— 

Le château du Haut-Koenigsbourg, où la Dame blanche apparaît chaque année au soir de la Saint-Sylvestre.
Le château du Haut-Koenigsbourg, où la Dame blanche apparaît chaque année au soir de la Saint-Sylvestre. — G . VARELA / 20 MINUTES
  • Ce samedi, c'est Halloween, l'occasion de se raconter des histoires d'horreur. 20 Minutes vous fait découvrir celles de lieux maudits ou de maisons hantées partout en France. Comme au célèbre château du Haut-Koenigsbourg, lui aussi hanté. Plusieurs légendes entourent le lieu, dont une qui mène à une Dame blanche.
  • A l’origine, cette ancienne châtelaine souhaitait « hanter les lieux pendant cent ans de façon à expier une faute grave commise ».
  • Cette Dame blanche apparaîtrait chaque année au soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, avant de faire trois fois le tour du château et de monter au donjon.

Un petit repas tranquille, une soirée au resto ou chez des amis… Oubliez tous vos plans pour le prochain 31 décembre. Il y a plus excitant et ça se passe au célèbre château du Haut-Koenigsbourg, en Alsace. A minuit tout pile, vous aurez alors peut-être la chance d’apercevoir la célèbre Dame blanche…

« Je ne l’avais jamais vue mais j’aimerais bien », s’amuse Lucia. Cette passionnée de légendes et de paranormal s’est rendue spécialement sur les lieux afin d’alimenter sa chaîne Youtube aux plus de 2.000 abonnés, « Les mystères de la Renarde ». Il faut dire que la légende vaut le détour…

« Chaque année, elle apparaît et fait trois fois le tour du château avant de monter au donjon, d’où elle contemple la plaine, détaille la conteuse. Et de là, elle prédit l’avenir. S’il s’annonce radieux, elle sourit ; sinon, elle gémit. Puis, avant de s’évaporer, elle étend les bras et en appelant une bénédiction pour la vallée. »

« Elle est sympa »

Une version que conteste légèrement Gérard Leser, historien-ethnologue. Dans son ouvrage Fantômes et revenants en Alsace, le trésor des légendes, il évoque la même apparition mais parle d’un autre cheminement de la part de la Dame blanche. Après avoir « exprimé ses bons vœux aux habitants de la vallée, [elle] étend un drap blanc sur un pré et sème sur ce linge quelques poignées de grains qu’elle semble vouloir faire sécher. » Avant de disparaître.

Mais les deux s’accordent sur d’autres points : cette fameuse visiteuse de la Saint-Sylvestre est une ancienne châtelaine. « Avant de mourir, elle avait souhaité hanter les lieux pendant cent ans de façon à expier une faute grave commise », reprend Lucia qui évoque une « Dame blanche protectrice ». « Contrairement à la plupart des autres qu’on trouve dans de nombreux châteaux, elle est sympa », résume Delphine Brunel, responsable de la programmation événementielle au Haut-Koenigsbourg.

Le château du Haut-Koenigsbourg (Bas-Rhin) accueille 550.000 visiteurs par an. Sa nouvelle direction compte développer le tourisme d'affaires, la billetterie en ligne et un espace de restauration au Bastion. (Archives)
Le château du Haut-Koenigsbourg (Bas-Rhin) accueille 550.000 visiteurs par an. Sa nouvelle direction compte développer le tourisme d'affaires, la billetterie en ligne et un espace de restauration au Bastion. (Archives) - G . VARELA / 20 MINUTES

L’édifice au « plus de 500.000 visiteurs par an » communique assez peu sur son occupante évanescente. « A Noël, on évoquera son voile pendant des animations et elle est mentionnée pendant des balades elfiques qu’on organise », précise-t-elle en tentant d’expliquer d’où pourrait venir la légende. « Il y a beaucoup de croyances celtiques et de références au panthéon allemand dans le coin. Et dans cette mythologie, l’épouse d’Odin, Frigg, était tout habillée de blanc. »

Dans le château, une autre histoire renvoie à une « demoiselle jaune ». Celle-ci n’est visible que par les… enfants nés un dimanche. « Si un heureux élu arrive à la suivre jusqu’aux souterrains, il peut alors repartir avec tous les trésors, détaille encore Lucia. Mais pour ça, il ne faut pas prononcer le moindre mot, ce qu’aucun enfant n’a jamais réussi. La pauvre revenante hante toujours les lieux… »