Attentat à Conflans : Fermeture à partir de mercredi soir de la mosquée de Pantin

ISLAMISME Le lieu de culte sera fermé pour une durée de six mois

20 Minutes avec AFP

— 

Une salle de prière de la mosquée de Pantin, le 8 janvier 2010.
Une salle de prière de la mosquée de Pantin, le 8 janvier 2010. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Gérald Darmanin devra finalement patienter encore une journée. La fermeture de la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis), ordonnée par le ministre de l’Intérieur pour avoir notamment relayé une vidéo dénonçant le cours de Samuel Paty, sera effective mercredi soir.

« Le délai d’exécution de la fermeture est de 48 heures, donc la mosquée sera fermée mercredi soir », a confirmé une source proche du dossier, une information attestée par l’entourage du ministre de l’Intérieur. Gérald Darmanin avait annoncé lundi soir sur TF1 avoir « demandé au préfet de Seine-Saint-Denis de faire fermer la mosquée de Pantin », située en banlieue nord de Paris. L’établissement sera fermé pour une durée de six mois, et la notification de fermeture a été transmise dès lundi soir.

Cette notification de fermeture met en avant deux griefs : la personnalité de l’imam qui officie dans cette mosquée accueillant environ 1.500 fidèles et le partage d’une vidéo sur sa page Facebook, selon une autre source proche du dossier. Partagée le 9 octobre, cette vidéo montre le père d’une élève du collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), indigné du cours sur la liberté d’expression dispensé le 5 octobre par Samuel Paty. Dix jours plus tard, le professeur d’histoire-géographie était décapité.

« Une maladresse »

« Je ne valide pas la première partie [de la vidéo] dans laquelle il parle des caricatures, mais la deuxième partie, quand les musulmans ont été pointés dans la classe » a fait « peur » à de nombreux musulmans, craignant « le début d’une nouvelle discrimination », s’est expliqué lundi M’hammed Henniche, le responsable de la mosquée de Pantin. « Bien sûr que c’est une maladresse quand on regarde a posteriori », a-t-il reconnu.