Des opérations de police sont en cours contre « des dizaines » d’individus, annonce Darmanin

ENQUETE Depuis l’attentat de Conflans vendredi dernier, à l’origine du meurtre du professeur Samuel Paty, plus de 80 enquêtes ont par ailleurs été ouvertes pour haine en ligne

20 Minutes avec AFP

— 

Gérald Darmanin, le 27 septembre 2020 à Paris.
Gérald Darmanin, le 27 septembre 2020 à Paris. — AFP

Des dizaines d’opérations de police sont en cours contre des individus soupçonnés d’islamisme radical, a annoncé ce lundi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Europe 1. Elles se poursuivront dans les prochains jours.

Depuis l’assassinat vendredi du professeur de collège Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, plus de 80 enquêtes ont par ailleurs été ouvertes pour haine en ligne et des interpellations ont eu lieu, a ajouté sur Europe 1 Gérald Darmanin, qui a affirmé vouloir dissoudre plusieurs associations dont le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).

Le ministre de l’Intérieur a également révélé que le père d’une collégienne de Conflans Sainte-Honorine et le militant islamiste radical Abdelhakim Sefrioui « ont manifestement lancé une fatwa » contre le professeur Samuel Paty pour avoir montré en classe des caricatures de Mahomet. Ces deux hommes font partie des 11 personnes gardées à vue dans l’enquête sur cet attentat perpétré vendredi par un Russe tchétchène de 18 ans.