Gard : La commune de Vergèze annonce la fin des corridas sur son territoire

TAUROMACHIE Le conseil municipal évoque des raisons liées à la sécurité

Jérôme Diesnis

— 

Un taureau de combat lors d'une corrida. Illustration.
Un taureau de combat lors d'une corrida. Illustration. — Superstock / Superstock / Sipa

La ville de Vergèze, dans le Gard, a annoncé la fin de la pratique de la tauromachie sur son territoire. « Il n’est pas question ici de débattre de l’interdiction de la corrida et en aucun cas de porter un jugement moral ou philosophique sur cette pratique, explique la maire Pascale Fortunat-Deschamps. Les corridas sont légales chacun est libre de les apprécier, d’y assister ou pas. » Les arènes de cette commune du Gard accueillaient les afficionados chaque année au cours du printemps.

Ce sont officiellement des raisons de sécurité qui motivent cette décision. « Ces férias génèrent aujourd’hui de trop nombreuses et trop lourdes contraintes pour une commune telle que la nôtre. » La mairie évoque un accident survenu en 2018. Elle a « démontré nos insuffisances à organiser en toute sécurité ce type de manifestation ».

Colère des associations taurines

La féria du Rhôny sera remplacée par un week-end festif taurin, avec, au menu, des courses camarguaises, taureaux piscines, spectacles équestres, abrivados, bandidos ou encore encierros. Ce sera sans le club taurin Fiesta Brava ainsi décidé « de se retirer de toute animation taurine du village ». Cette décision de la nouvelle équipe municipale entraîne de nombreuses réactions au sein de ville située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Nîmes, sur fond de défense des traditions.